environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Le blog de naturjalles.over-blog.com - Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 21:56

  

  

Le marais d'Arcins et de Soussans  est un des derniers sites marécageux du Médoc, ce site naturel classé Natura 2000, géré par l'homme, offre une mosaïque d'habitats* d'une grande richesse, un paysage bocager avec grande variété d'arbres: chêne pédonculé, frêne, aulne, des prairies humides, mares, roselières et un véritable garde manger pour l'avifaune.

   Le Marais Arcins-Soussans est traversé par un ruisseau La Louise qui se jette dans l'Estey de Tayac, ce marais a une superficie de 790ha, tous ces marais servent de champ d'expansion de crus.

Un marais a un mode de fonctionnement différent de la lagune, celle-ci étant  alimentée par la nappe phréatique: les Marais d'Arcins et de Soussans servent surtout de zone de stockage des eaux lors des épisodes pluvieux et de réservoir l'été: des portes à flot ou à marées, placées sur les chenaux (estay dans la région) principaux gèrent les fluctuations des niveaux d'eau: évacuation des eaux de pluie et des eaux de marées en évitant la pénétration de l'eau de mer lors des marées hautes, l'objectif étant de drainer la zone humide, de diluer le sel et d'éviter les inondations. Les portes à flot se ferment sous la pression de l'eau de mer à chaque marée montante et se rouvrent à chaque marée descendante sous la pression de l'eau douce

Marie Françoise nous fait découvrir la partie Marais de SOUSSANS. Ce marais abrite des espèces rares protégées: Loutre, Vison européen, Cistude...nous sommes venus rencontrer les oiseaux nicheurs dont certains migrateurs comme le Rossignol philomèle ou d'autres sédentaires comme le Troglodyte mignon.

Des trilles flûtées s'échappent du sommet d'un chêne, un Rossignol philomèle identifie Marie Françoise: arrivé depuis peu, c'est un insectivore, il chante pour trouver une compagne, pour délimiter son territoire source de nourriture: les oiseaux chantent au printemps non pas pour fêter les beaux jours mais par nécessité afin d'assurer la survie de leur espèce.

Un concert s'échappe des cimes : la Mésange charbonnière, très discrète, possède un chant très varié aux notes claires sifflées, rythmées, le Pouillot véloce et son tchif tchaf répété inlassablement, c'est un migrateur partiel qui est difficile à observer.

L'organe du chant chez les oiseaux est le syrinx, instrument à vent situé dans le thorax à la différence des mammifères qui ont le larynx, limité à une caisse de résonance chez les oiseaux. Le syrinx à la jonction de la trachée et des deux bronches est constitué d'une série de muscles organisés par paire auxquelles sont associées plusieurs membranes tympaniques tendues dans les voies respiratoires. Ce système permet de produire des sons par contractions et vibrations d'une grande complexité. Le son est une onde issue de la vibration d'un corps qui se propage très bien dans l'air et donc est adapté à l'environnement de l'oiseau: les oiseaux chantent le matin et le soir car les ondes se propagent bien mieux quand les températures sont basses. Si l'oiseau est oisillon et coupé de ses parents, il ne saura pas vraiment chanter.

Tous les oiseaux ne chantent pas, le Pic épeiche "tambourine", le Pic noir qui est le plus grand des pics, aussi et tambourine à une cadence de vingt coups par seconde; le Pic épeichette plus commun, de la grosseur d'un moineau.

Le changement climatique provoque une remontée des espèces vers le nord, ainsi les oiseaux migrateurs calent leurs départs sur la longueur du jour, tandis que les insectes dont ils se repaissent à leur arrivée dépendent des températures printanières, comme celles-ci sont de plus en plus précoces , on constate déjà une différence de date entre l'éclosion des insectes et l'arrivée des oiseaux.

Une Fauvette grisette, strict migrateur, arrivée d'Afrique depuis une dizaine de jours, aime les bords des fossés, les bois, les jeunes taillis, elle aime surtout une végétation basse et touffue.

Une éclaircie dans la végétation, à la lunette nous apercevons un Milan noir perché sur le haut d'une branche morte, il est revenu d'Afrique depuis fin février, on le reconnait en vol à sa silhouette: ailes très larges et digitées, sa queue courte en V à l'envers. Le Milan est charognard (on en voit sur la décharge de Naujac), les nids sont situés sur de gros arbres, ils sont très grégaires, En ce moment les femelles couvent.

Nous avons droit à une petite leçon de discrimination de la silhouette des rapaces en vol.

Le Vautour a des ailes larges et une queue courte, la Buse a une queue arrondie, le Milan royal une queue échancrée.

Le Busard cendré a une queue longue, un vol élégant avec des ailes effilées, il vole à faible hauteur, le Faucon crécerelle vole sur place, l'Epervier a des ailes arrondies, une queue longue, attaque rapidement les passereaux dont il se nourrit.

L'Autour est un oiseau forestier, le Circaète Jean le Blanc aussi, il niche dans les pins chez nous, c'est un migrateur, il recherche plutôt les milieux ouverts pour chasser riches en serpents dont il se nourrit.

Le long d'un fossé, fleurs et papillons s'offrent à nous, Nivéoles d'été, plante protégée, un magnifique Cuivré commun, des roseaux phragmites se balancent élégants, une Bouscarle de Cetti, fauvette paludicole, oiseau typique des zones humides, difficile à voir car elle vit cachée dans le couvert de la végétation.

C'est l'heure de sortie des papillons, car plus chaude, Vulcain, Tercis...

Tout proche, à pied nous gagnons le Port dArcins en face de l'Ile Verte, la Gironde limoneuse baigne les pieds des carrelets, aux jumelles nous apercevons sur la rive de l'Ile Verte un Tadorne de Belon, un Cygne tuberculé...

Une merveilleuse matinée fort riche en découvertes !

FC

* L'habitat est un concept utilisé dans le domaine de l'écologie: et désigne un ensemble d'éléments qui constitue le milieu offrant les ressources naturelles suffisantes pour permettre à une population d'une espèce de vivre et se reproduire normalement sur ce territoire

Merci à Hugo pour sa belle photo du Milan noir!

 

 

- Pour aller plus loin 

  •  Les boucles du Marais Arcins Soussans

http://www.estuaire-gironde.fr/media/4412.pdf

  •  Porte à flot du Marais d'Arcins

http://dossiers-inventaire.aquitaine.fr/illustration/ivr7220103305502nuca/5efc58c1-218f-4273-8b4a-32206fc7d5c4

  • La Liste Rouge des oiseaux nicheurs établie en 2016 par l'Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN) a montré que leur situation s'était aggravée, puisqu'un tiers de ces oiseaux nicheurs est désormais menacé contre un quart en 2008 sur  http://uicn.fr/liste-rouge-oiseaux/

 

  • un livre:

La vie des oiseaux, découvrir, connaître, comprendre par  Laurent Couzi et Laurent   Lachaud aux Editions Sud Ouest.

 

Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie
Sortie nature du 19 avril : Découverte des oiseaux nicheurs partie marais de Soussans (du Marais d'Arcins et de Soussans) Album de la sortie

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 14:39

  

       

   Une évolution de la biodiversité française inquiétante

   Une évolution inquiétante des espèces et un état mitigé des milieux naturels, une destruction des habitats naturels qui se poursuit, des pollutions qui résistent, des espèces exotiques
envahissantes en forte progression, et des actions de connaissance, de prévention
et de lutte qui s’intensifient, voilà la situation 2016 de la biodiversité mise en lumière et en chiffres par les indicateurs actualisés et publiés par l’Observatoire national de la biodiversité (ONB).

 

      Le bilan 2016 confirme d’abord la richesse exceptionnelle du patrimoine naturel de la France et la responsabilité internationale qu’elle lui confère, notamment pour les 15 364 espèces endémiques ou sub-endémiques qui ne sont présentes que sur notre territoire,
  et pour les trois-quarts (77 %) des territoires ultra- marins encore peu anthropisés.

 

  •  Concernant les espèces, il fait apparaître une régression d’un quart (23 %) des populations d’oiseaux communs les plus sensibles aux dégradations des écosystèmes  entre 1989 et 2015 c’est même près de la moitié (-46 %) pour les populations

         de chauves-souris entre 2006 et 2014.
          Un tiers (32 %) des espèces évaluées dans les Listes rouges

          UICN-MNHN sont menacées, de 8 % à 50 % selon les groupes  

         d'espèces.

  •  Du côté des habitats et milieux naturels, la situation n’est guère plus encourageante. La moitié des milieux humides (52 %) et moins de la moitié des eaux de surface (43 %) sont en bon état, quand

        22 % seulement de l’ensemble des milieux naturels d'intérêt

européen sont évalués en bon état de conservation.
Les récifs coralliens sur les stations de suivi sont en état stable ou en amélioration pour les deux tiers (64 %).
         

  • Côté territoire agricole – la moitié du territoire métropolitain – les grands espaces en herbe régressent significativement entre 2000 et 2010 (-7,9 %) et l’évolution des 12 % de haies, bois et landes dans les territoires agricoles, également sous pression
    mais toujours présents en 2012 (première évaluation en 2015 par l’ONB), n’est pas encore connue.

     

    Des pressions qui font de la résistance

 

  •     La destruction, la dégradation ou la banalisation des milieux naturels se poursuit.  En métropole, près de 67 000 ha par an en moyenne (66 975 ha) ont été détruit par artificialisation entre 2006 et 2014. Les prairies, pelouses et pâturages naturels paient le tribut le plus lourd avec plus de 50 000 ha (52 236 ha) perdus par artificialisation entre 1990 et 2012.
  •  Les cours d'eau quant à eux présentent une fragmentation par les ouvrages correspondant à 16 obstacles à l'écoulement pour 100 km
     de cours d'eau en 2014
  •       En outre-mer – et ce malgré l’espace contraint – 314 ha ont été   artificialisés annuellement sur la période 2000-2012  

           C'est la forêt qui est la plus touchée avec 783 ha de forêts de

          feuillus perdues par artificialisation entre 2000 et 2012

----->>> Tout l'article sur

Bilan 2016 de l’état de la biodiversité en France : une nature française sous tension

http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/actualites/bilan-2016-de-letat-de-la-biodiversite-en-france-une-nature-francaise-sous-tension

 

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 17:01

Cette année, la thématique de la Fête de la nature est " les super pouvoirs de la nature",

Naturjalles, qui a commencé son deuxième suivi des Hirondelles rustiques de St Médard a  choisi :

L’Hirondelle rustique, championne de la migration

Super pouvoir : voler au bout du monde

Cet oiseau est tout petit, et il ne vole pas très vite, mais il vole très loin ! À la fin des beaux jours, les hirondelles se rassemblent au bord de l’eau et disparaissent au petit matin. Si bien que l’homme a cru, il y a longtemps, qu’elles s’enfonçaient dans la vase pour passer l’hiver. En réalité, elles entament un très long voyage : certaines parcourent jusqu’à 10000km ! Elles vont droit au sud, sur le continent africain ou elles pourront se nourrir des nombreux insectes.

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 23:52

 3 500 cétacés seraient morts en mer depuis le début de l’année, notamment dans le golfe de Gascogne. Les méthodes de pêche, aux techniques létales pour les delphinidés, sont mises en cause.

C’est une véritable hécatombe, comme la côte Atlantique n'en avait pas connu depuis 1997. Ce début d’année, et en particulier ces deux derniers mois, a vu un nombre record de cadavres de dauphins communs, delphinus delphis pour les latinistes, découverts sur les plages landaises, girondines, charentaises et vendéennes. Selon l’observatoire Pelagis, rattaché au CNRS et à l’université de La Rochelle, 800 cétacés des eaux du golfe de Gascogne se sont ainsi échoués en l’espace de quatre semaines : un niveau d’échouage trente fois plus élevé que le niveau «normal».

Une mortalité rendue visible par les tempêtes

Ces chiffres, auxquels s’ajoutent «quelques carcasses» récupérées ces derniers jours, préoccupent fortement les scientifiques chargés d’étudier les mammifères marins sur la côte. A partir des outils de modélisation de l’observatoire, Willy Dabin, chargé de la coordination du suivi des échouages (notamment au travers du Réseau national des échouages), indique qu'«a minima», 3 500 dauphins sont morts en haute mer depuis le début de l’année, sur une population totale estimée à 80 000 individus sur le plateau continental, de la pointe de la Bretagne à Hendaye. «On est inquiet car cette surmortalité n’est pas supportable pour la viabilité des populations à moyen terme, soulève l’ingénieur. A partir de ces résultats, on pourrait voir disparaître le dauphin commun dans le proche Atlantique d’ici cinquante ans.»

Les causes de cette hausse de la mortalité, rendue visible par plusieurs tempêtes exceptionnelles, sont par ailleurs connues des scientifiques. A cette période de l’année, les delphinidés ont l’habitude de se rapprocher de la côte pour chasser les bancs de poissons à leur menu, le bar et le hareng de préférence. Ils rentrent alors en zone de pêche où les «chaluts pélagiques en bœuf» français et étrangers tractent de grands filets entre deux eaux qui capturent accidentellement de nombreux dauphins. «Les animaux que nous avons recueillis étaient, avant de s’échouer, en bonne santé et sans aucune pathologie. Il y a donc un réel problème avec ce type de pêche industrielle», souligne encore Willy Dabin. Les cétacés échoués sur les plages de l’Atlantique portaient également des traces de fractures et d’amputations propres à ces captures accidentelles.

«Pas un modèle de pêche durable»

«Il y aura toujours des captures accidentelles, mais certaines techniques de pêche jugées efficaces ont les conséquences que l’on connaît. Et en plus, elles sont inadaptées pour la pêche du bar, observe de son côté Denis Ody, responsable océans et côtes pour WWF France. La pêche industrielle n’est pas un modèle de pêche durable.»

----->>> LIRE TOUT L'ARTICLE

http://www.liberation.fr/futurs/2017/04/07/sur-la-cote-atlantique-les-depouilles-de-dauphins-s-echouent-en-masse_1560951

--->>> Situation préoccupante pour les dauphins communs du Golfe de Gascogne

http://www.observatoire-pelagis.cnrs.fr/actualites-240/actualites/Situation-proccupante-dauphins

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 17:54

 

Principes du suivi qualité en Gironde

par P. Corbier - BRGM Aquitaine (2017)

Ce document est issu d’un travail réalisé dans le cadre du programme du contrôle qualité et de gestion des nappes souterraines de Gironde, programme financé à 80 % par le Conseil départemental de Gironde (avec le soutien financier de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne) et à 20 % par le BRGM.

Les différents réseaux

Au niveau de chaque département, le suivi des captages d’eau potable est assuré par l’ARS (l’Agence Régionale Sanitaire). La fréquence des contrôles est liée aux volumes annuels prélevés et aux éventuels problèmes qualitatifs rencontrés.

Parallèlement à ces contrôles, la Directive Cadre Européenne sur l’Eau (DCE) du 23 octobre 2000 qui fixe aux Etats membres de l’Union Européenne des objectifs de reconquête de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques d’ici 2015, préconise des procédures de surveillance quantitative et qualitative des masses d’eau.

[...]

Les analyses

Pour les points destinés à suivre les masses d’eaux (réseaux RCS), le programme analytique est défini par l’Agence de l’Eau. Il comporte le dosage :

  1. des paramètres physico-chimiques non conservatifs (mesures in situ de la température, de la conductivité, du pH, du potentiel d’oxydo-réduction et de l’oxygène dissous),
  2. des éléments majeurs (bicarbonates, carbonates, chlorures, sulfates, calcium, magnésium, sodium, potassium),
  3. des matières organiques oxydables (oxydabilité et carbone organique dissous),
  4. des matières en suspension (turbidité, fer total, manganèse total),
  5. des paramètres de la minéralisation et de la salinité (dureté totale calculée à partir des concentrations ioniques mesurées, silice, fluorures),
  6. des composés azotés (nitrates et ammonium),
  7. des micropolluants minéraux (antimoine, arsenic, bore, cadmium, chrome total, cuivre, cyanures libres, mercure, nickel, plomb, sélénium, zinc),
  8. des micropolluants organiques :
    • les organoazotés (atrazine, déséthylatrazine, simazine, déséthylsimazine, terbuthylazine),
    • les urées substituées (chlortoluron, diuron, isoproturon),
    • les organochlorés en environnement rural (lindane, métazachlore, métolachlore),
    • les composés organo-halogénés volatils en environnement urbain ou industriel (chloroforme, tétrachloréthylène, tétrachlorure de carbone, trichloréthane, trichloréthylène).

Les éléments de la 7ème rubrique (micropolluants minéraux) ne sont analysés qu’une fois tous les 5 ans ; la dernière campagne date de 2007. Les composés de la 8ème rubrique ne sont analysés que sur les points libres.

[...]

Certaines teneurs dosées (atrazine déisopropyl, atrazine déséthyl, simazine, terbuthylazine déséthyl, chloroforme et tétrachloroéthène) ont été supérieures aux limites de qualité des eaux destinées à la consommation humaine.

---->>> LIRE Tout le document

http://sigesaqi.brgm.fr/Principes-du-suivi-qualite-en-Gironde.html

--->>> Base de données recensant tous les résultats des analyses

ADES (Accès aux Données sur les Eaux souterraines) http://www.ades.eaufrance.fr/
 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 21:36

article et video sur http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/11776-printemps-les-hirondelles-sont-en-danger/

Printemps : les hirondelles sont en danger ! (article du 20-3-2017)

L’hirondelle décline ! Depuis 1989, nos petites migratrices sont de moins en moins nombreuses à l’arrivée des beaux jours. Les explications de 30millionsdamis.fr et quelques astuces pour les faire revenir.

Même si elles ne font pas le printemps, force est de constater qu’à cette saison, les hirondelles parcourent entre 5000 et 7000 kilomètres depuis l’Afrique Centrale pour venir nicher en France.

Une population en déclin 

Dans l’hexagone, nous dénombrons deux types de ces migratrices : les « hirondelles fenêtres » qui font souvent leurs nids sous les fenêtres et les « hirondelles rustiques » qui utilisent nos habitations pour nicher.

Depuis le premier comptage français de ces espèces de passereaux en 1989, l’hirondelle fenêtre a diminué de 39 % et la rustique de 42 %. Cette dernière est d’ailleurs classée en « préoccupation mineure » sur la liste de 2007 de l'UICN (Union Internationale de la Conservation de la Nature).

Favoriser leur nidification

La principale cause de ce déclin : l’homme. D’abord parce que nous détruisons les nids d’hirondelles pour se débarrasser des nuisances dues aux fientes. Ensuite parce que l’utilisation croissante des pesticides et insecticides – tout comme la production hors sol des cultures – privent les hirondelles de nourriture : moins d’insectes ! 

Voici quelques techniques pour favoriser leur nidification : 

  • Equipez-vous de bacs à boue. En y mettant un peu d’eau et de terre dedans, vous fournirez à nos printanières la matière première pour confectionner leurs nids. 
  • Pour prévenir des salissures, vous pouvez poser des planchettes sous les lieux de vie de nos amies. Une planche de bois et deux équerres posées à 40 centimètres sous le nid feront l’affaire !  

Pour les hirondelles rustiques, pensez également à laisser un accès à vos bâtiments, car celles-ci ne nichent qu’à l’intérieur ! 

C’est grâce à ces petits gestes que l’hirondelle pourra réinvestir nos villes et nos campagnes.  

Rappelons que les hirondelles sont protégées par la loi. En vertu de l'article 415-3 du code de l'environnement, vous encourez une amende de 150 000 euros et une peine d’emprisonnement d’une durée maximale de 2 ans si vous capturez, mutilez ou détruisez un nid ou l’un de ces oiseaux.

--->>> Journal d'arrivée d'hirondelle, Mars 2017, 29-3-2017 à 17h la première hirondelle rustique vient d'arriver  (très belles photos)

Journal du pli du Soleil (à 69210 BULLY Bourgogne)

http://www.lejournaldupli.fr/hirondelles/hirondelles_2017_1.htm

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 17:24

Saint-Médard-en-Jalles, entre centres urbains et pôles économiques

Saint-Médard-en-Jalles se situe au nord-ouest de l’agglomération bordelaise, à proximité de l’aéroport international de Bordeaux-Mérignac, à 20 minutes du centre-ville de Bordeaux et à 30 minutes des plages océanes. Terre propice pour les investisseurs, la ville a de sérieux atouts. Déjà plus de 800 entreprises ont été séduites, générant près de 5 000 emplois, s’articulant essentiellement autour du secteur aéronautique et spatial. C’est la ville la plus étendue de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) qui représente 28 communes et près de 715 000 habitants (dont environ 30 000 saint-médardais).

Bordeaux, Métropole Européenne

Le développement de toute l’agglomération s’inscrit aujourd’hui autour de projets structurants de grande envergure :
> Aménagement des quais de Garonne, mise en valeur du patrimoine culturel exceptionnellement riche de Bordeaux récompensé par l’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO,
> Construction d’un nouveau stade (livraison 2015) et d’une salle de spectacle ultra moderne,
> Extension du réseau de Tramway,
> La LGV reliant Paris à Bordeaux en seulement 2 heures dès 2016, entraînant une extension et une rénovation de la Gare Saint-Jean,
> Construction d’une Cité Municipale qui rassemblera les 850 agents municipaux pour un meilleur service destiné aux bordelais,
> Création de la Cité des Civilisations du Vin dont l’ambition est de devenir un lieu d’excellence emblématique (ouverture début 2016),
> Bordeaux Euratlantique : implantation d’un pôle santé, d’un centre d’affaires tertiaire de

300 000 m2 et des équipements associés : hôtels, restaurants, commerces…, des milliers de nouveaux emplois à la clé ! Les multiples atouts patrimoniaux de la ville de Bordeaux, combinés à une situation géographique exceptionnelle entre fleuve, océan et nature, font de la métropole bordelaise l’une des régions les plus attractives de France. Prévision : 1 million d’habitants très prochainement ! Bordeaux, LA ville d’avenir en France, 2ème ville préférée des français.

Commune résidentielle de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), Saint-Médard-en-Jalles bénéficie d’une réelle dynamique démographique et son développement économique s’articule autour de l’Aérospace Valley, l’un des principaux bassins d’emplois de la région Aquitaine.

Le Parc du Philosophe se situe à 10 minutes à l’ouest du centre-ville, dans le quartier de Cérillan, sur la route des plages océanes. Forte d’un véritable héritage industriel et de la présence de grands groupes, Saint-Médard-en-Jalles est une ville dynamique grâce à sa population jeune (28 396 habitants, dont 75 % âgés de moins de 50 ans). C’est la commune la plus étendue de la CUB, d’où une densité de population relativement faible. « Ville Espace », ses habitants bénéficient de la quiétude d’un cadre de vie agréable et de l’effervescence d’une vie locale toujours animée. Son centre-ville, entièrement rénové, séduit par la qualité de ses infrastructures et par ses nombreux commerces.

Saint-Médard-en-Jalles, revue de détails

Saint-Médard-en-Jalles, agglomération de Bordeaux

> Commerces et vie économique

• 7 zones d’activités + 1 zone commerciale (en construction).
• Intermarché à moins de 3 minutes.
• Centre commercial Leclerc et ses 70 boutiques (Lidl, Leader Price, La Halle aux Chaussures, Intersport, Mc Donald’s, …).
• 800 entreprises industrielles et de services réparties sur 7 zones d’activités rassemblant des leaders mondiaux de l’aéronautique et de l’aérospatial tels que Safran, Astrium EADS, Airbus, Thales, Snecma, Dassault,…

> A proximité directe des axes de communication

• Rocade sorties 8 et 9, à 10 minutes.
• Réseau de bus CUB lianes 3.
• Tramway, ligne A station Mérignac centre à 20 minutes.
• Aéroport de Bordeaux-Mérignac à 15 minutes.
• Gares SNCF de Bordeaux à 30 minutes.

> Éducation, Sport et Culture

• Ecoles maternelle, primaire et collège Hastignan à moins de 1 Km.
• Lycée Sud-Médoc à 4 Km.
• Terrains de foot et rugby, tennis, centre équestre, salle omnisport.
• Espace aquatique.
• Château de Belfort, pôle culturel avec médiathèque, école de musique et de danse.
• Médiathèque et Complexe culturel Carré des Jalles.
• Cinéma de 1100 places et de nombreuses associations.

«Le Parc du Philosophe» est un ensemble résidentiel privilégiant les espaces verts et les aménagements paysagers, à michemin entre le dynamisme citadin et le calme de la nature océane. Pensés pour les plus exigeants, ses 46 appartements de 2 et 3 pièces bénéficient de l’expérience de SEVERINI Pierres et Loisirs en termes de prestations et de qualité. Un environnement favorable et une exigence de la construction, dans une ville propice à l’investissement, sont les gages d’un placement rentable.(et avec ça vous pensez toujours que c'est pour "loger" ceux qui ont des petits revenus??)

Parce que chaque détail compte...
Une qualité de construction irréprochable jusque dans les moindres détails

-->>

http://www.supinvest.fr/programmes/p/leparcduphilosophe-saintmedardenjalles-gironde-duflot-pinel/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 17:11
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans album
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 20:28

Contexte. En juillet 2016, le ministère des Affaires Sociales et de la Santé publiait son rapport sur le « bilan de la qualité de l’eau au robinet du consommateur vis-à-vis des pesticides en 2014 ». En 2014, c’était le ministère de l’Ecologie qui lui publiait ces enquêtes sur les « Pesticides les plus quantifiés dans les cours d’eau et dans les eaux souterraines en 2013. » Si ces rapports nous informent sur la présence des pesticides dans l’eau, jamais n’y est évoqué à proprement parlé les propriétés toxicologiques des molécules trouvées, notamment les polluants pouvant être perturbateurs endocriniens.

Notre travail. Générations Futures a donc effectué un travail d’analyse encore jamais réalisé dont l’objectif était de savoir si parmi les résidus de pesticides, ou les produits de dégradation de ces pesticides, trouvés dans les enquêtes citées il y avait des molécules potentiellement perturbatrices du système endocrinien (PE). Les résultats obtenus, et détaillés dans notre rapport EXPPERT montrent malheureusement que :

  • 73,3% des pesticides (ou leurs produits de dégradation) les plus quantifiés dans les eaux de surface (soit 11/15) en métropole en 2013 sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens (PE).
  • 53,3% des pesticides (ou leurs produits de dégradation) les plus quantifiés dans les eaux souterraines en métropole en 2013 sont suspectés d’être PE, soit 8 des 15 molécules classées.
  • Pour l’eau du robinet ce sont : 50% des pesticides (ou produits de dégradation) à l’origine du classement en situation de non-conformité (NC1- sans restriction ou NC2 – avec restriction) de plus d’une Unité de distribution d’eau potable (UDI) en 2014 qui sont suspectés d’être PE (soit 18 sur 36).

Pourquoi ce rapport ? Pour rappel, le mercredi 21 décembre 2016 (avec 3 ans de retard), la Commission européenne tentait de faire voter ses nouvelles propositions relatives aux critères déterminant les perturbateurs endocriniens devant être exclus du marché (décisions prises dans le cadre des législations sur les pesticides et les biocides). Générations Futures avait dénoncé en novembre le fait que les propositions de la Commission étaient inacceptables car exigeant un niveau de preuve quasi inatteignable et prévoyant, de plus, une dérogation en cas de risque négligeable pour l’homme

---->>> LIRE TOUT L'ARTICLE accompagné d'une riche bibliographie

https://www.generations-futures.fr/pesticides/perturbateurs-endocriniens-dans-leau-exppert8/

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 20:07

 


Respectueux des territoires et des savoir-faire, le vin « Bio » vous révèle ce qu’est l’éthique du goût. Loin des modes et des stéréotypes, le vin « Bio » exprime une conception toute personnelle du vigneron, qui vous dévoile l’histoire de son vin.

 

Déguster un vin « Bio », c’est se faire plaisir en découvrant un produit naturel, authentique, élaboré au plus près de son terroir.

----->>> http://infomedocpesticides.fr/2014/10/09/les-vignerons-bio-du-medoc/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article