environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Le blog de naturjalles.over-blog.com - Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 22:04

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 21:55

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Couloudou
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 21:45

NOTRE DAME DES LANDES : SURTOUT NE RIEN LACHER !

19/04/2013

communiqué de presse par

 

Après la réponse, ce 15 avril, du gouvernement français aux questions formulées par les deux Directions Générales

auprès de la Commission Européenne : celle de l'Environnement et celle de la Concurrence

alt

> Après la publication la semaine dernière de trois rapports sur le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes:

 l'un rédigé par la commission dite de 'dialogue', nommée par JM Ayrault pour apaiser les tensisons après les violentes expulsions/destructions de octobre-novembre 2012,
le deuxième par le Comité d'experts scientifiques, censé expertiser les compensations de la destruction des

zones humides et des espèces protégées, proposées par Vinci, compensations exigées par la loi sur l'eau),
·         et le troisième sur les impacts agricoles, les deux derniers demandés suite à l'enquête publique 'loi sur l'eau' de l'été 2012.

Nous constatons qu'aucun des trois groupes n'avait comme 'feuille de route' le réexamen ni la remise en cause globale du projet. Ils ne se sont donc pas prononcés 'pour' le projet (ni 'contre' d'ailleurs!), mais ils ne l'ont pas pour autant validé.
Le rapport de la commission de dialogue valide les arguments des anti-aéroports bien au-delà de ce qu'eux même pouvaient

espérer. Le travail du Comité d'experts scientifiques porte le coup le plus rude au projet en refusant clairement

la validation de la méthode de compensation proposée par Vinci. Les impacts sur l'agriculture sont également

jugés sous-estimés et beaucoup trop importants.

> Le coup de grâce est donné par le Comité Permanent du Conseil national de protection de la nature qui confirme

la nécessité de mener des études sérieuses (d'une durée probable de 2 ans) et de remettre la méthodologie à plat

La multitude de compléments d'études ou de modifications demandés devrait en bonne logique conclure à l'abandon du projet,

ce que nos organisations attendent depuis longtemps. Jamais les réserves émises sur ce projet n'ont été aussi fortes

et nombreuses et pourtant, ses porteurs, Jean-Marc Ayrault et des élus des collectivités territoriales en tête, s'y cramponnent, réaffirment leur foi dans le bien-fondé du projet et leur volonté de le faire aboutir au lieu de saisir  l'opportunité

d'un recul légitime et digne.

Mais ne nous y trompons pas : la bataille est loin d'être gagnée, les décisions juridiques déjà prises localement permettent les expulsions à tout moment.

Montrons notre détermination contre ce projet,
ne laissons pas les forces répressives reprendre du terrain
Tous à la chaîne humaine du 11 mai autour de la
Zone à Défendre de Notre Dame des Landes,

puis au grand rassemblement de l'été les 3 et 4 août !

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 21:40

Zones humides : Quand Notre Dame des Landes prend l'eau…

01/02/2013

 

Signataire(s) du communiqué

Comme chaque année, le 2 février est la journée mondiale des zones humides destinée à sensibiliser les citoyens à l'utilité et à la protection des zones humides.

alt

La journée mondiale des zones humides, à laquelle la France s’est toujours associée, prend en 2013 un relief particulier et menace de  schizophrénie le gouvernement de Jean-Marc Ayraut qui semble bien décidé à défendre le projet de construction d'un aéroport à Notre Dame des Landes...

Comment en effet se présenter en défenseur des zones humides alors que ce projet détruirait 2000 hectares de terres agricoles bocagères dont 98% est constitué de... zones humides ? Laquelle permet de réguler le débit des cours d'eau, de  garantir le bon état des masses d’eau et participe à la filtration de polluants diffus favorisant ainsi la conservation de la biodiversité.

 Pour pallier à cette destruction, la loi sur l'eau oblige Vinci, constructeur désigné de cet aéroport,  à « compenser » les destructions des zones humides en les re-créant de manière artificielle, un peu plus loin, là où il y aurait de la place… ! Cependant, Vinci et la Société Aéroport du Grand Ouest (AGO) tentent coûte que coûte de contourner la loi sur l'eau en inventant ses propres méthodes de compensation ; à tel point que les ministres de l’écologie et des transports ont crée un comité d'expertises scientifiques pour les étudier.

Agir pour l'Environnement et l'Acipa dénoncent l'ineptie de ces pseudo-mesures « compensatrices » car l'environnement n’est pas un jeu de mécano ; ce qui est détruit l’est irréversiblement et ne peut être reconstruit un peu plus loin. Cette "compensation" illustre parfaitement cette vision technicienne de la nature. Or, la technique et la fuite en avant ne permettront pas de concilier préservation de nos écosystèmes et de notre biodiversité d'une part et rêve de la croissance à tout prix de l'autre.

Agir pour l'Environnement et l'Acipa demandent au gouvernement d'arrêter ce double discours en s'affichant d'un côté comme défenseur de l'environnement tout en s'apprêtant à détruire une zone humide de grande importance entre la Loire et la Vilaine pour édifier un projet d’aéroport international hérité d'une époque révolue.

Dans un pays où chaque année disparaissent 93 000 hectares de terres soit l'équivalent d'un département tous les sept ans, au profit d'infrastructures bétonnées érigées au nom de la seule croissance économique, le gouvernement prend avec Notre-Dame-des-Landes le risque de s'embourber en abandonnant les milieux naturels au profit du béton.

Soutenez Agir pour l'Environnement en adhérant à l'association

Diffuser cet article :

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 21:11

Spermatozoïdes - Zone sans Pesticides

http://www.agirpourlenvironnement.org/campagne/alerte-aux-pesticides/pourquoi/568

 
 

Objectif : 7 500 envois
Estimation : 6 068 cartes envoyées

Envoyez les cartes pétition

 

 

    Pourquoi cette campagne ?

     Les pesticides, et en particulier les insecticides, lesquels tuent directement ou affaiblissent d'innombrables insectes, oiseaux, mammifères et batraciens, sont à l'origine d'une perte importante de biodiversité. Les insectes pollinisateurs tels que les abeilles connaissent un taux élevé de surmortalité liée à l'utilisation de certains pesticides, notamment ceux de la famille des néonicotinoïdes. Ces différents produits ont également un effet néfaste sur la vie microbienne des sols.

    Les pesticides sont également néfastes pour la santé humaine : cancers, maladies neurovégétatives de type Parkinson ou Alzheimer, risques d'infertilité, malformations congénitales, système immunitaire affaibli etc. Ils ont donc un impact sanitaire important, d'autant plus qu'on les retrouve dans l'eau, dans l'air et dans l'alimentation.

     Si les premières victimes sont bien sûr les utilisateurs professionnels comme les agriculteurs ou les jardiniers des espaces verts, directement exposés, il n'en reste pas moins que les pesticides se disséminent largement et que les particuliers sont aussi exposés et susceptibles d'en subir les conséquences. Du riverain habitant près d'un champ aux consommateurs qui mangent une pomme contenant des résidus de pesticides en passant par le jardinier du dimanche, tout le monde est exposé !

     Notre système agricole, très majoritairement productiviste et reposant sur une industrie chimique omniprésente, est à l'origine d'un problème aigu de santé publique auquel l’État doit faire face en s'engageant sur des objectifs impératifs de réduction drastique des usages de pesticides et d’exclusion de certaines substances, et sur la protection des victimes de l'industrie chimique. Le plan national « Écophyto 2018 » dont l'objectif principal est de réduire de 50 % l'utilisation des pesticides d'ici à 2018, est jusqu'ici inefficace. À rebours des objectifs, l’utilisation des pesticides en France a continué à augmenter de 2,4 % entre 2008 et 2010 !

     Il est grand temps de protéger les particuliers des risques auxquels ils sont exposés contre leur gré et de renouer avec une agriculture en adéquation avec les milieux naturels, tout en proposant aux consommateurs des produits de qualité sans résidus de pesticides. Renoncer aux pesticides de synthèse est une démarche de progrès revalorisant l’agronomie, les paysans et les territoires tout en assurant la santé des consommateurs et des générations futures.

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 19:42

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 14:27

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Couloudou
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 21:10

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 21:06

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 21:04

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles
commenter cet article