environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles declaration d'utilite publique ou dup - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 20:08

 

St Médard en Jalles baigne dans les concertations en tout genre, l’apothéose étant la signature par le préfet de la Déclaration d’Utilité publique en vue de la constitution d’une réserve foncière, projet des plus « enchanteurs » s'il en est !

La formulation est badine et fait fi de l’avis des 382 habitants de St Médard qui ont signé les pétitions demandant un aménagement raisonné respectant la nature environnante et montré une vive opposition à une urbanisation massive, contre la DUP permettant d’exproprier les propriétaires refusant de vendre leur bien. A ces 382 habitants il faut ajouter les 140 habitants ayant déposé un avis sur les registres disponibles à l’enquête publique (rappel :

enquête publique préalable à la déclaration d'utilité publique signant l'expropriation des propriétaires pour le projet urbanistique Domaine du Bourdieu et Cassy-Vigney du 7 novembre au 25 novembre 2016)

 

Avez vous entendu parler du rapport du Commissaire enquêteur ? Rapport rendu en décembre 2016, la balle étant ensuite entre les mains du préfet ! Celui-ci, impitoyable sur le procédé, sans état d’âme, a validé en signant cette DUP !

 

Contre toute attente, le commissaire a prononcé un avis défavorable à cette DUP trouvant le  procédé « injuste et brutal »…

Aucune publicité n’a transpiré sur cet avis défavorable, ce commissaire s’est montré plus humain et sensible à la détresse des futurs expropriés comme aux différents avis des 522 (382 signataires des 2 pétitions et 140 avis sur les registres d'enquête publique) habitants de St Médard

Une humanité dont on s’aperçoit que maire et préfet sont totalement dépourvus

- Le commissaire enquêteur a été sensible à la forte mobilisation des habitants de st Médard qui ont montré un intérêt sincère, par leur participation à l’enquête publique, au développement de notre cité

- ce projet peu et même pas défini est appelé à bouleverser le cadre de vie des habitants du centre ville, (pollutions, thrombose du centre, destruction des espaces de nature, le chemin Cassy Vigney jouant le rôle de corridor écologique permettant à la faune de circuler, leurs espaces se réduisant comme peau de chagrin)

- Il ne faut pas oublier que l’expropriation permet de récupérer du foncier à bon prix (le tarif du foncier étant fixé par les domaines est bien sûr, estimé bien en dessous des tarifs pratiqués dans la métropole du fait de la spéculation foncière)

 

Les arguments du commissaire : il note que la plupart des avis mentionnent la

nécessité de construire des logements abordables tout en s’opposant au principe de DUP

- Le symbole de cette brutalité et injustice étant ce jeune couple ayant acquis une maison il y a 6 ans, y ont consacré 6 ans de travaux, leur maison étant située au coeur du projet (leur vie serait impossible d’après la Fabrique métropolitaine, cynique à l’image de son PDG(suivez mon regard), car entourés de R+4) alors que 2 maisons proches ont été contournées pour des raisons tenant au coût d’acquisition …

 

- Le CE insiste sur le fait que le projet ne comporte aucune précision d’aménagement !

Que le projet est situé dans « le périmètre de protection de deux monuments historiques » la Chartreuse du 18e s et l’église, ainsi aurait pu être versées au dossier d’enquête les hauteurs des différents types d’immeubles

- Quant à la « sanctuarisation du Parc du Bourdieu » qui serait définitivement inconstructible, son classement en N3 (PLU) autorise la construction d’équipements collectifs en tous genres et la liste est longue, stade, piscine, maternelle, école...

( projets tout à fait envisageables avec l’arrivée de 800 habitants)

Maintenir les habitants dans l’ignorance en leur mentant ou en travestissant la vérité serait-ce pour accroître son pouvoir? Ce qui ressemble fort à un déni de démocratie...

fc

- voir sur ce blog

--->>> http://naturjalles.over-blog.com/2016/07/bourdieu-cassy-vigney-l-urbain-a-grande-echelle-faisant-fi-des-habitants-album-betonnons-bbc.html

--->>>http://naturjalles.over-blog.com/2015/10/decouvrir-la-richesse-en-biodiversite-du-parc-du-bourdieu-et-les-enjeux-de-sa-protection-album.html

 

Périmètre de protection du site inscrit antérieur et nouveau et plan du projet remis par La Fabrique métropolitaine aux futurs expropriés...
Périmètre de protection du site inscrit antérieur et nouveau et plan du projet remis par La Fabrique métropolitaine aux futurs expropriés...
Périmètre de protection du site inscrit antérieur et nouveau et plan du projet remis par La Fabrique métropolitaine aux futurs expropriés...

Périmètre de protection du site inscrit antérieur et nouveau et plan du projet remis par La Fabrique métropolitaine aux futurs expropriés...

Partager cet article

Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 22:22
Le Chemin Cassy Vigney, déjà quelques voitures, que devriendra-t-il bordé de R+4?Le Chemin Cassy Vigney, déjà quelques voitures, que devriendra-t-il bordé de R+4?

Le Chemin Cassy Vigney, déjà quelques voitures, que devriendra-t-il bordé de R+4?

Objet:

Enquêtes publiques conjointe préalable à la déclaration d'utilité publique et parcellaire - acquisition des parcelles nécessaire à la constitution d'une réserve foncière en vue de la réalisation d'une opération d'aménagement sur le secteur du Bourdieu.

 

A l'Attention de M. le Commissaire enquêteur

Naturjalles constate avec ce projet d'envergure " d'intérêt métropolitain" sur le secteur du Bourdieu Cassy Vigney que St Médard en Jalles entre dans le vif du sujet à savoir, une urbanisation massive, dans le centre du vieux St Médard précédé par une déclaration d'utilité publique permettant d'exproprier les propriétaires des parcelles et des immeubles.

Qu'elles sont loin les promesses entendues en 2014 ainsi que le moratoire urbanistique également de 2014, St Médard ayant alors montré qu'il avait assez d'une "urbanisation galopante et peu qualitative".

 

Galopante peut-être pas, mais massive certainement, car pourquoi une DUP permettant des expropriations qui est un véritable passage en force d'un projet urbanistique confirmé par

le rapport n° 31344 présenté au conseil de Bordeaux métropole le 8 juillet 2016 élaboré par la commission urbanisme du 23-6-2016 (http://saintmedardsolidaire.com/wp-content/uploads/2016/07/Rapport-31344-V2.pdf ) qui précise que cet aménagement est

"d'intérêt métropolitain" et la page 2 confirme le passage en force "Dans la mesure où l'acquisition amiable de la majeure partie des terrains correspondant au périmètre pertinent retenu n'apparaît pas envisageable il est proposé d'engager la procédure d'enquête publique préalable à la Déclaration d'utilité publique en vue de permettre la maîtrise foncière des terrains, le cas échéant par voie d'expropriation..."

 

Cette mention "d'intérêt métropolitain" n'apparait plus sur les documents mis à l' enquête publique" car remplacée par "d'utilité publique"

L'expropriation des propriétaires et l'urbanisation massive qui doit suivre sont donc pour notre "intérét", notre "bien"? Pour améliorer notre cadre de vie, embellir notre paysage?

Pour le "bien" de la biodiversité qui vit dans le Parc du Bourdieu et le long du Chemin Cassy Vigney?

 

Ce projet est entre les mains de la FAB(rique) métropolitaine dont notre maire est "Président Directeur Général" c'est à dire le dirigeant du plus haut grade de cette société anonyme dont les actionnaires sont les 27 communes de la métropole, c'est lui qui en fixe les orientations et les réalisations qui en découlent! Qu'importe les traumatismes subis par

les expropriés...comme aucune considération pour les habitants du centre de St Médard

qui devront subir indirectement un bouleversement de leur cadre de vie, par les pollutions

occasionnés par l'afflux de véhicules rejoignant les R+4 and C°, le chemin Cassy Vigney transformé en mini rocade traversant le centre, chemin direct pouvant rejoindre la RD1215!

On nous objecte que nous manquons de logements et qu'il faut loger les gens! Mais cela se construit ou va se construire tout près du centre sur des terrains déjà artificialisés, à la place de l'ancien garage Renault et sur des parcelles proches, un lotissement est prévu Av JJ Rousseau, une résidence Pichet il est vrai, rue Jean Duperrier, des immeubles du centre pourraient être réhabilités ce qui serait mieux pour le climat et l'environnement, 4% des logements de St Médard sont inoccupés! Si les loyers étaient moins élevés, les gens trouveraient à se loger, la métropole construit pour des investisseurs...voyez la vitrine de l'agence PICHET, elle est édifiante à ce sujet!

 

Nous avons tous à y perdre dans ce projet: les expropriés par une (sous) estimation de leurs biens par France Domaine et pour tous, nos espaces de respiration et de biodiversité.

 

Qu'en est-il de la biodiversité dans ce projet?

 

Aucun document mis à la disposition du public pour la concertation et l'enquête publique ne mentionne les "richesses naturelles" du site proposé à l'expropriation.

 

Le Bourdieu désigne le Château et son parc de 28ha héritage du 18e s : Château et parc sont site INSCRIT, le parc est inscrit par arrêté ministériel du 20 janv 1981 sur l'inventaire des « sites d'intérêt historique et pittoresque » et nous offre généreusement ses allées de châtaigniers, de chênes, de peupliers…

- Le Chemin Cassy Vigney longe le côté Ouest du parc, c'est encore un « chemin » équipé depuis peu, d'affreux réverbères, bordé de chênes centenaires côté parc et de vastes parcelles en prairies avec quelques maisons habitées côté Ouest.

Le projet d'urbanisation est prévu en dehors du parc mais dans le « périmètre de protection » du parc Site inscrit

Or trois études sommaires et cartographie des « habitats » de diagnostic phyto écologique ont identifié 114 espèces « remarquables », l'inventaire floristique de 2013 effectué en juin et juillet 2013 par le Conservatoire des espaces naturels tout en confirmant cette richesse floristique, a noté quelques observations faunistiques, chevreuils, traces de sanglier ; présence de nombreuses palombes(le parc est une « réserve nationale de chasse et de faune sauvage » gérée par l'ONC FS ce qui signifie que la chasse y est interdite)

Le CEN a noté côté Ouest (chemin Cassy Vigney) des zones ouvertes de pelouses, de clairières forestières, landes et fourrés ainsi qu'une zone humide au SE du parc, tous milieux favorables à la présence de nombreuses espèces de papillons de jour, Demi-deuil, Citron, Paon du jour, des azurés dont la préservation passe nécessairement par celle des milieux où ils vivent

La vie des papillons dépend de la plante sur laquelle ils pondent leurs œufs et qui nourrit ensuite les chenilles, le Conservatoire de botanique a noté la présence de fétuque, gaillet, serpolet qui sont les plantes hôtes du Damier noir, de l'Azuré du serpolet menacés de disparition

Les pelouses sèches calcicoles(formations végétales rases non colonisées par arbres ou arbuste sur sol pauvre, calcaire et très perméable) appréciées des orchidées, des insectes dont les papillons, oiseaux, mammifères et reptiles) abritent outre fétuque, gaillet, une espèce patrimoniale et rare en Aquitaine, « le lupin réticulé » : tout ceci dans le parc.

 

Les menaces sur ce parc :

L'aménagement en parc public où une surfréquentation en détruirait l'équilibre et la biodiversité

Et qu'en resterait-il si le long du Chemin Cassy Vigney étaient construits 500 logements et le chemin transformé en « route » ?

 

Alors que le Schéma de cohérence territoriale ou SCOT reconnaît que le parc en tant que site inscrit fait l'objet d'un périmètre de protection au titre du Code de l'environnement et que ces espaces jouent un rôle important pour la biodiversité en étant reconnu comme trame verte ou corridor écologique car constitué d'écosystème remarquable et de nature ordinaire.

 

 

Naturjalles a bien noté que le projet est "à l'extérieur du Parc" ce qui ne le protège pas d'une urbanisation, puisque son classement en N3 autorise toute construction "d'intérêt collectif"

Ce projet démontre bien que la gestion de notre territoire se soucie peu (ou pas) de biodiversité et de la sensibilité des espaces naturels, qu'il est pourtant urgent de préserver en ces temps de "changement climatique"!

 

Naturjalles ne peut que rejeter cette procédure de DUP, procédure impitoyable pour à la fois pour les habitants, frappés d'expropriation et pour la biodiversité

 en souhaitant un accord amiable auprès des propriétaires qui voudraient vendre leurs parcelles.

Naturjalles souhaite "la préservation d'un environnement sain pour les générations actuelles et futures" et dit "non à l'expropriation et oui à une urbanisation légère et respectueuse de la NATURE "

 

Pour Naturjalles

 

Françoise Couloudou

 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com - dans Déclaration d'utilité publique ou DUP
commenter cet article
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 22:26

Présentation faite à la RADIO R.I.G. 90.7 ce lundi 14 Nov 2016 qui a eu la gentillesse d'inviter Naturjalles

Déclaration d'utilité publique , Urbanisation et biodiversité : Projet Bourdieu-Cassy Vigney à St Médard en Jalles

-----------------------------------------

Il faut savoir qu'une DUP entraîne l'expropriation des propriétaires des terrains « convoités » par une collectivité territoriale, en l'occurence la municipalité de ST

Médard en Jalles et la métropole

via un établissement public crée en 2012 : la Fab(rique) métropolitaine qui conduit les opérations d'aménagements sur toute la métropole, opération dénommée « 50 000 logements le long des axes de transport » dont le  transport privilégié est le tramway (ce tramway a d'ailleurs entraîné une flambée des prix du foncier et des logements)

 

La Fab métropolitaine, dont le maire de St M en J est PDG, est chargée d'établir l'ensemble des conditions juridiques et financières permettant d'engager l'opération urbanistique plutôt massive ! L'issue de cette phase est ensuite présentée pour validation à la métropole puis à la commune de St Médard en Jalles le 28 avril 2016 où nous a été annoncé sans ménagement la DUP !

Il y a eu 1 mois de concertation, sans que l'on ait eu connaissance des avis déposés dans le registre, pour ceux déposés en ligne sur le site de la métropole, ces avis exprimaient le souhait de petits aménagements de façon à ce que le site du projet reste le plus nature possible, mais personne n'a semblé être alerté par

la procédure de DUP et ce qu'elle implique, cette injustice d'être exproprié et chassé de son cadre de vie, comme ce jeune couple chassé de leur maison datant de 1912 achetée il y a 5 ans, comme le propriétaire du château ayant choisi de quitter l'Angleterre pour habiter cette demeure du 18e s, héritage de son lointain ancêtre, « Frédéric Delmestre » fondateur du Domaine.

 

- Tout projet d'aménagement ou de construction ne nécessite pas obligatoirement le recours à la procédure d'expropriation, mais celle-ci permet d'acquérir rapidement des terrains pour réaliser une réserve foncière à « bon prix », dès le départ les tractations à l'amiable ont été jugées « impossibles », les estimations sont fixées par « France Domaine » et tout le monde sait que ces estimations sont inférieures au cours actuel du foncier ! Et puis, est-ce que la perte d'un cadre de vie et de nature choisi, peut être compensé en argent ?? Même les habitants proches du projet verront leur cadre de vie changé par l'afflux de voitures et ce n'est pas le tramway tant désiré qui absorbera le trafic routier...

 

 

- Le Projet Bourdieu Cassy Vigney

Le Bourdieu désigne le Château et son parc de 28ha héritage du 18e s : Château et parc sont site INSCRIT, le parc est inscrit par arrêté ministériel du 20 janv 1981 sur l'inventaire des « sites d'intérêt historique et pittoresque » et nous offre généreusement ses allées de châtaigniers, de chênes, de peupliers…

- Le Chemin Cassy Vigney longe le côté Ouest du parc, c'est encore un « chemin » équipé depuis peu d'affreux réverbères bordé de chênes centenaires côté parc et de vastes parcelles en prairies avec quelques maisons habitées…

Le projet d'urbanisation est prévu en dehors du parc mais dans le « périmètre de protection » du parc Site inscrit

Or trois études sommaires et cartographie des « habitats » de diagnostic phyto écologique ont identifié 114 espèces « remarquables », l'inventaire floristique de 2013 effectué en juin et juillet 2013 par le Conservatoire des espaces naturels tout en confirmant cette richesse floristique ont noté quelques observations faunistiques, chevreuils, traces de sanglier ; présence de nombreuses palombes(le parc est une « réserve nationale de chasse et de faune sauvage » gérée par l'ONC FS ce qui signifie que la chasse y est interdite)

Le CEN a noté côté Ouest (chemin Cassy Vigney) des zones ouvertes de pelouses, de clairières forestières, landes et fourrés ainsi qu'une zone humide au SE du parc, tous milieux favorables à la présence de nombreuses espèces de papillons de jour, Demi-deuil, Citron, Paon du jour, des azurés dont la préservation passe nécessairement par celle des milieux où ils vivent

La vie des papillons dépend de la plante sur laquelle ils pondent leurs œufs et qui nourrit ensuite les chenilles, le Conservatoire de botanique a noté la présence de fétuque, gaillet, serpolet qui sont les plantes hôtes du Damier noir, de l'Azuré du serpolet menacés de disparition

Les pelouses sèches calcicoles(formation végétale rase non colonisé par arbres ou arbuste sur sol pauvre et calcaire très perméable) appréciées des orchidées, des insectes dont les papillons, oiseaux, mammifères et reptiles, abritent outre fétuque, gaillet, une espèce patrimoniale et rare en Aquitaine, « le lupin réticulé ».

 

Les menaces sur ce parc, l'aménagement en parc public où une surfréquentation en détruirait l'équilibre et la biodiversité

Et qu'en resterait-il si le long du Chemin Cassy Vigney étaient construits 500 logements et le chemin transformé en « route » ?

 

Alors que le Schéma de cohérence territoriale ou SCOT reconnaît que Château et parc en tant que sites inscrit font l'objet d'un périmètre de protection au titre du Code de l'environnement et que ces espaces jouent un rôle important pour la biodiversité en étant reconnu comme trame verte ou corridor écologique car constitué d'écosystème remarquable et de nature ordinaire

Ce couloir écologique permet à la biodiversité de circuler et de rejoindre la Jalle trame bleue au Sud du Domaine

Naturjalles ne peut que rejeter la procédure de DUP, procédure impitoyable à la fois pour les habitants frappés d'expropriation et pour la biodiversité dont notre survie dépend...

FC

Citoyens écrivez au Commissaire pour dire assez de béton et de bitume, que nous souhaitons un aménagement "maîtrisé",  qui respecte la nature et les citoyens de St Médard, un tel aménagement ne nécessite aucune expropriation!

 

La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu
La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu

La disparition du vieux St Médard en Jalles qu'on laisse pourrir pour le démolir! Le Chemin et le parc du Bourdieu

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com - dans Déclaration d'utilité publique ou DUP
commenter cet article
28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 23:22

 

 

Cette DUP inclut non seulement les propriétaires des parcelles et maisons Chemin Cassy Vigney mais aussi le Château du Bourdieu (Site Inscrit) et son parc également "inscrit" héritage du 18e s! Le château est propriété d'un descendant de Frédéric Delmestre...

Cette procédure utilise bien la "force" puisqu'elle permet d'exproprier les propriétaires sans leur laisser d'autre alternative que la vente au prix estimé par "les Domaines".

Une concertation ouverte le 28 avril 2016 par un "atelier" mené par le Maire et la "Fab métropolitaine"  où le "projet urbanistique" a été présenté à, à peine quatre vingt personnes, en faisant l'impasse sur le fait que le parc est un site inscrit comme "site et paysage pittoresque" mais 

 

nous informant de la volonté du maire de procéder par une "Déclaration d'utilité publique"...

Un choc!

Pourquoi un tel procédé pour un projet urbanistique? Ce projet urbanistique faisant partie d'un projet plus vaste, appelé "Renaissance", renaissance du centre ville, pas assez urbanisé, pas assez envahi par les voitures, sans doute pour accentuer le côté "dortoir" de la commune?

Quel bilan pour cette concertation qui s'est terminée le 28 mai? Combien de contributions sur le registre à la mairie? et de quelle teneur? Naturjalles n'a accédé qu'aux avis déposés en ligne sur le site Métropole Concertation, ces avis exprimaient crainte de perdre le calme et la tranquillité, dévalorisation de leur maison (rue Delmestre) effrayé par le projet et l'apport de voitures supplémentaires dans le centre, un avis trouvait déplacé un tel projet dans une zone verte, un autre signalait le non respect du Grenelle de l'environnement préconisant le respect des trames vertes et bleues, plusieurs préconisaient une petite résidence genre sénoriale avec une crèche à proximité...Que le parc puisse conserver son aspect naturel et sauvage!

La Fabrique métropolitaine, la bien nommée, qui est plus une usine à fabriquer une urbanisation massive dont le moindre mètre carré n'est pas oublié du béton

(voir les 2 projets de la Fab métropolitaine sur St Médard: Cassy Vigney et Hérakles http://lafab-bm.fr/wp-content/uploads/2015/05/St_M%C3%A9dard.pdf= )

a bien précisé aux futurs expropriés  qu'ils seraient entourés de R+4! Ce qui gâcherait fort leur paysage et leur environnement. Le projet et le chemin Cassy Vigney font partie du "périmètre de protection" du Site inscrit (parc), le PLU 3.1 reconnait  le parc et sa frange Ouest comme une "continuité paysagère" dont la fragmentation: le chemin devenant une route, une urbanisation massive dans cet espace "ouvert",  entraînerait la dégradation.

Cette "continuité paysagère" est liée également au respect des "trames vertes ou bleues" ou couloirs écologiques dont l'objectif est de "stopper la perte de biodiversité sauvage et domestique, restaurer et maintenir ses capacités d'évolution". Ces trames permettent aux

espèces vivantes de communiquer et d'échanger, par le Chemin Cassy Vigney  et de rejoindre la Jalle au Sud (Natura 2000)

Entourer le Domaine du Bourdieu de béton, c'est la mort du vivant du Domaine reconnu "niche écologique" (suite à un diagnostic sommaire effectué par le Conservatoire des espaces naturels voir http://naturjalles.over-blog.com/2015/10/decouvrir-la-richesse-en-biodiversite-du-parc-du-bourdieu-et-les-enjeux-de-sa-protection-album.html)

Pourquoi une DUP? Serait-ce pour que la Métropole se constitue une "réserve foncière" à bon compte, exproprier pour avoir les mains libres et bétonner à tout va??

On peut lire page 2 du document suivant: http://saintmedardsolidaire.com/wp-content/uploads/2016/07/Rapport-31344-V2.pdf

cette phrase "glaçante" sans ambigüité quant au processus de DUP:

"Dans la mesure où l'acquisition amiable de la majeure partie des terrains correspondent au périmètre pertinent retenu n'apparait pas envisageable, il est aujourd'hui proposé d'engager la procédure publique préalable à la DUP en vue de permettre la maîtrise foncière des terrains, le cas échéant par voie d'expropriation..."

Ainsi donc les dés sont jetés, pipés?  Au conseil municipal du 28 septembre, M Mangon parlait d'accord à l'amiable (pour la vente, seule alternative proposée) puisque les maisons Chemin Cassy Vigney ne pouvaient être intégrées au projet.

Et c'est ainsi que nos élus, sans état d'âme, décident de notre sort, de notre vie et de notre cadre de vie...

Naturjalles souhaite:

"NON à une urbanisation massive de cette zone"

" OUI à un aménagement raisonné qui respecte la nature environnante"

"OUI au maintien des propriétaires qui ne sont pas vendeurs"

Françoise Couloudou

Une Enquête publique va se dérouler du 7 novembre au 25 novembre 2016

Citoyens à vos plumes!

 

 

 

 

 

 Passage en "force" par Déclaration d'Utilité Publique (DUP) pour un projet d'urbanisation Chemin Cassy Vigney dans le centre de St Médard en Jalles: qu'est-on en droit de penser de cette procédure "inhumaine" à la fois pour les habitants de la zone concernée et pour la biodiversité du lieu? Enquête publique du 7 au 25 novembre 2016
 Passage en "force" par Déclaration d'Utilité Publique (DUP) pour un projet d'urbanisation Chemin Cassy Vigney dans le centre de St Médard en Jalles: qu'est-on en droit de penser de cette procédure "inhumaine" à la fois pour les habitants de la zone concernée et pour la biodiversité du lieu? Enquête publique du 7 au 25 novembre 2016
 Passage en "force" par Déclaration d'Utilité Publique (DUP) pour un projet d'urbanisation Chemin Cassy Vigney dans le centre de St Médard en Jalles: qu'est-on en droit de penser de cette procédure "inhumaine" à la fois pour les habitants de la zone concernée et pour la biodiversité du lieu? Enquête publique du 7 au 25 novembre 2016
 Passage en "force" par Déclaration d'Utilité Publique (DUP) pour un projet d'urbanisation Chemin Cassy Vigney dans le centre de St Médard en Jalles: qu'est-on en droit de penser de cette procédure "inhumaine" à la fois pour les habitants de la zone concernée et pour la biodiversité du lieu? Enquête publique du 7 au 25 novembre 2016
 Passage en "force" par Déclaration d'Utilité Publique (DUP) pour un projet d'urbanisation Chemin Cassy Vigney dans le centre de St Médard en Jalles: qu'est-on en droit de penser de cette procédure "inhumaine" à la fois pour les habitants de la zone concernée et pour la biodiversité du lieu? Enquête publique du 7 au 25 novembre 2016
 Passage en "force" par Déclaration d'Utilité Publique (DUP) pour un projet d'urbanisation Chemin Cassy Vigney dans le centre de St Médard en Jalles: qu'est-on en droit de penser de cette procédure "inhumaine" à la fois pour les habitants de la zone concernée et pour la biodiversité du lieu? Enquête publique du 7 au 25 novembre 2016
 Passage en "force" par Déclaration d'Utilité Publique (DUP) pour un projet d'urbanisation Chemin Cassy Vigney dans le centre de St Médard en Jalles: qu'est-on en droit de penser de cette procédure "inhumaine" à la fois pour les habitants de la zone concernée et pour la biodiversité du lieu? Enquête publique du 7 au 25 novembre 2016
 Passage en "force" par Déclaration d'Utilité Publique (DUP) pour un projet d'urbanisation Chemin Cassy Vigney dans le centre de St Médard en Jalles: qu'est-on en droit de penser de cette procédure "inhumaine" à la fois pour les habitants de la zone concernée et pour la biodiversité du lieu? Enquête publique du 7 au 25 novembre 2016

Partager cet article

Repost 0