environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Le blog de naturjalles.over-blog.com - Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 21:36

article et video sur http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/11776-printemps-les-hirondelles-sont-en-danger/

Printemps : les hirondelles sont en danger ! (article du 20-3-2017)

L’hirondelle décline ! Depuis 1989, nos petites migratrices sont de moins en moins nombreuses à l’arrivée des beaux jours. Les explications de 30millionsdamis.fr et quelques astuces pour les faire revenir.

Même si elles ne font pas le printemps, force est de constater qu’à cette saison, les hirondelles parcourent entre 5000 et 7000 kilomètres depuis l’Afrique Centrale pour venir nicher en France.

Une population en déclin 

Dans l’hexagone, nous dénombrons deux types de ces migratrices : les « hirondelles fenêtres » qui font souvent leurs nids sous les fenêtres et les « hirondelles rustiques » qui utilisent nos habitations pour nicher.

Depuis le premier comptage français de ces espèces de passereaux en 1989, l’hirondelle fenêtre a diminué de 39 % et la rustique de 42 %. Cette dernière est d’ailleurs classée en « préoccupation mineure » sur la liste de 2007 de l'UICN (Union Internationale de la Conservation de la Nature).

Favoriser leur nidification

La principale cause de ce déclin : l’homme. D’abord parce que nous détruisons les nids d’hirondelles pour se débarrasser des nuisances dues aux fientes. Ensuite parce que l’utilisation croissante des pesticides et insecticides – tout comme la production hors sol des cultures – privent les hirondelles de nourriture : moins d’insectes ! 

Voici quelques techniques pour favoriser leur nidification : 

  • Equipez-vous de bacs à boue. En y mettant un peu d’eau et de terre dedans, vous fournirez à nos printanières la matière première pour confectionner leurs nids. 
  • Pour prévenir des salissures, vous pouvez poser des planchettes sous les lieux de vie de nos amies. Une planche de bois et deux équerres posées à 40 centimètres sous le nid feront l’affaire !  

Pour les hirondelles rustiques, pensez également à laisser un accès à vos bâtiments, car celles-ci ne nichent qu’à l’intérieur ! 

C’est grâce à ces petits gestes que l’hirondelle pourra réinvestir nos villes et nos campagnes.  

Rappelons que les hirondelles sont protégées par la loi. En vertu de l'article 415-3 du code de l'environnement, vous encourez une amende de 150 000 euros et une peine d’emprisonnement d’une durée maximale de 2 ans si vous capturez, mutilez ou détruisez un nid ou l’un de ces oiseaux.

--->>> Journal d'arrivée d'hirondelle, Mars 2017, 29-3-2017 à 17h la première hirondelle rustique vient d'arriver  (très belles photos)

Journal du pli du Soleil (à 69210 BULLY Bourgogne)

http://www.lejournaldupli.fr/hirondelles/hirondelles_2017_1.htm

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 17:24

Saint-Médard-en-Jalles, entre centres urbains et pôles économiques

Saint-Médard-en-Jalles se situe au nord-ouest de l’agglomération bordelaise, à proximité de l’aéroport international de Bordeaux-Mérignac, à 20 minutes du centre-ville de Bordeaux et à 30 minutes des plages océanes. Terre propice pour les investisseurs, la ville a de sérieux atouts. Déjà plus de 800 entreprises ont été séduites, générant près de 5 000 emplois, s’articulant essentiellement autour du secteur aéronautique et spatial. C’est la ville la plus étendue de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) qui représente 28 communes et près de 715 000 habitants (dont environ 30 000 saint-médardais).

Bordeaux, Métropole Européenne

Le développement de toute l’agglomération s’inscrit aujourd’hui autour de projets structurants de grande envergure :
> Aménagement des quais de Garonne, mise en valeur du patrimoine culturel exceptionnellement riche de Bordeaux récompensé par l’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO,
> Construction d’un nouveau stade (livraison 2015) et d’une salle de spectacle ultra moderne,
> Extension du réseau de Tramway,
> La LGV reliant Paris à Bordeaux en seulement 2 heures dès 2016, entraînant une extension et une rénovation de la Gare Saint-Jean,
> Construction d’une Cité Municipale qui rassemblera les 850 agents municipaux pour un meilleur service destiné aux bordelais,
> Création de la Cité des Civilisations du Vin dont l’ambition est de devenir un lieu d’excellence emblématique (ouverture début 2016),
> Bordeaux Euratlantique : implantation d’un pôle santé, d’un centre d’affaires tertiaire de

300 000 m2 et des équipements associés : hôtels, restaurants, commerces…, des milliers de nouveaux emplois à la clé ! Les multiples atouts patrimoniaux de la ville de Bordeaux, combinés à une situation géographique exceptionnelle entre fleuve, océan et nature, font de la métropole bordelaise l’une des régions les plus attractives de France. Prévision : 1 million d’habitants très prochainement ! Bordeaux, LA ville d’avenir en France, 2ème ville préférée des français.

Commune résidentielle de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), Saint-Médard-en-Jalles bénéficie d’une réelle dynamique démographique et son développement économique s’articule autour de l’Aérospace Valley, l’un des principaux bassins d’emplois de la région Aquitaine.

Le Parc du Philosophe se situe à 10 minutes à l’ouest du centre-ville, dans le quartier de Cérillan, sur la route des plages océanes. Forte d’un véritable héritage industriel et de la présence de grands groupes, Saint-Médard-en-Jalles est une ville dynamique grâce à sa population jeune (28 396 habitants, dont 75 % âgés de moins de 50 ans). C’est la commune la plus étendue de la CUB, d’où une densité de population relativement faible. « Ville Espace », ses habitants bénéficient de la quiétude d’un cadre de vie agréable et de l’effervescence d’une vie locale toujours animée. Son centre-ville, entièrement rénové, séduit par la qualité de ses infrastructures et par ses nombreux commerces.

Saint-Médard-en-Jalles, revue de détails

Saint-Médard-en-Jalles, agglomération de Bordeaux

> Commerces et vie économique

• 7 zones d’activités + 1 zone commerciale (en construction).
• Intermarché à moins de 3 minutes.
• Centre commercial Leclerc et ses 70 boutiques (Lidl, Leader Price, La Halle aux Chaussures, Intersport, Mc Donald’s, …).
• 800 entreprises industrielles et de services réparties sur 7 zones d’activités rassemblant des leaders mondiaux de l’aéronautique et de l’aérospatial tels que Safran, Astrium EADS, Airbus, Thales, Snecma, Dassault,…

> A proximité directe des axes de communication

• Rocade sorties 8 et 9, à 10 minutes.
• Réseau de bus CUB lianes 3.
• Tramway, ligne A station Mérignac centre à 20 minutes.
• Aéroport de Bordeaux-Mérignac à 15 minutes.
• Gares SNCF de Bordeaux à 30 minutes.

> Éducation, Sport et Culture

• Ecoles maternelle, primaire et collège Hastignan à moins de 1 Km.
• Lycée Sud-Médoc à 4 Km.
• Terrains de foot et rugby, tennis, centre équestre, salle omnisport.
• Espace aquatique.
• Château de Belfort, pôle culturel avec médiathèque, école de musique et de danse.
• Médiathèque et Complexe culturel Carré des Jalles.
• Cinéma de 1100 places et de nombreuses associations.

«Le Parc du Philosophe» est un ensemble résidentiel privilégiant les espaces verts et les aménagements paysagers, à michemin entre le dynamisme citadin et le calme de la nature océane. Pensés pour les plus exigeants, ses 46 appartements de 2 et 3 pièces bénéficient de l’expérience de SEVERINI Pierres et Loisirs en termes de prestations et de qualité. Un environnement favorable et une exigence de la construction, dans une ville propice à l’investissement, sont les gages d’un placement rentable.(et avec ça vous pensez toujours que c'est pour "loger" ceux qui ont des petits revenus??)

Parce que chaque détail compte...
Une qualité de construction irréprochable jusque dans les moindres détails

-->>

http://www.supinvest.fr/programmes/p/leparcduphilosophe-saintmedardenjalles-gironde-duflot-pinel/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 17:11
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel
Album Actualisé d'Urbanisation  - st-medard-rase-son-patrimoine architectural et naturel

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans album
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 20:28

Contexte. En juillet 2016, le ministère des Affaires Sociales et de la Santé publiait son rapport sur le « bilan de la qualité de l’eau au robinet du consommateur vis-à-vis des pesticides en 2014 ». En 2014, c’était le ministère de l’Ecologie qui lui publiait ces enquêtes sur les « Pesticides les plus quantifiés dans les cours d’eau et dans les eaux souterraines en 2013. » Si ces rapports nous informent sur la présence des pesticides dans l’eau, jamais n’y est évoqué à proprement parlé les propriétés toxicologiques des molécules trouvées, notamment les polluants pouvant être perturbateurs endocriniens.

Notre travail. Générations Futures a donc effectué un travail d’analyse encore jamais réalisé dont l’objectif était de savoir si parmi les résidus de pesticides, ou les produits de dégradation de ces pesticides, trouvés dans les enquêtes citées il y avait des molécules potentiellement perturbatrices du système endocrinien (PE). Les résultats obtenus, et détaillés dans notre rapport EXPPERT montrent malheureusement que :

  • 73,3% des pesticides (ou leurs produits de dégradation) les plus quantifiés dans les eaux de surface (soit 11/15) en métropole en 2013 sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens (PE).
  • 53,3% des pesticides (ou leurs produits de dégradation) les plus quantifiés dans les eaux souterraines en métropole en 2013 sont suspectés d’être PE, soit 8 des 15 molécules classées.
  • Pour l’eau du robinet ce sont : 50% des pesticides (ou produits de dégradation) à l’origine du classement en situation de non-conformité (NC1- sans restriction ou NC2 – avec restriction) de plus d’une Unité de distribution d’eau potable (UDI) en 2014 qui sont suspectés d’être PE (soit 18 sur 36).

Pourquoi ce rapport ? Pour rappel, le mercredi 21 décembre 2016 (avec 3 ans de retard), la Commission européenne tentait de faire voter ses nouvelles propositions relatives aux critères déterminant les perturbateurs endocriniens devant être exclus du marché (décisions prises dans le cadre des législations sur les pesticides et les biocides). Générations Futures avait dénoncé en novembre le fait que les propositions de la Commission étaient inacceptables car exigeant un niveau de preuve quasi inatteignable et prévoyant, de plus, une dérogation en cas de risque négligeable pour l’homme

---->>> LIRE TOUT L'ARTICLE accompagné d'une riche bibliographie

https://www.generations-futures.fr/pesticides/perturbateurs-endocriniens-dans-leau-exppert8/

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 20:07

 


Respectueux des territoires et des savoir-faire, le vin « Bio » vous révèle ce qu’est l’éthique du goût. Loin des modes et des stéréotypes, le vin « Bio » exprime une conception toute personnelle du vigneron, qui vous dévoile l’histoire de son vin.

 

Déguster un vin « Bio », c’est se faire plaisir en découvrant un produit naturel, authentique, élaboré au plus près de son terroir.

----->>> http://infomedocpesticides.fr/2014/10/09/les-vignerons-bio-du-medoc/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 19:59

Glyphosate: des résidus dans les urines de 30 personnes testées

Des résidus de glyphosate, substance classée «cancérogène probable» par une agence de l’ONU, ont été retrouvés dans les urines d’un échantillon de 30 personnes, indique jeudi l’ONG Générations Futures qui a fait réaliser les tests.

L’association a fait analyser les urines matinales de personnes des deux sexes, âgées de 8 à 60 ans, habitant en ville ou à la campagne, à l’alimentation variable (biologique ou non, végétarienne ou non).

Parmi elles figurent des personnalités comme l’ex-ministre de l’Ecologie Delphine Batho, la chanteuse Emily Loizeau, l’animatrice de radio Charline Vanhoenacker, l’humoriste Alex Visorek.

«100 % des échantillons analysés contenaient du glyphosate à une concentration supérieure à la valeur minimale de quantification du test», soit 0,075 ng/ml, indique Générations Futures dans un communiqué.

SantéLa concentration moyenne trouvée est de 1,25 ng/ml d’urine, précise-t-elle. La valeur la plus faible est de 0,09 ng/ml, la plus élevée de 2,89 ng/ml.

Dans la quasi-totalité des cas (29 sur 30), la concentration est supérieure à la concentration maximale admissible pour un pesticide dans l’eau distribuée (0,1 ng/ml).

Le glyphosate entre dans la composition d’herbicides comme le RoundUp de Monsanto, le plus vendu au monde.

«Malheureusement ces analyses confirment ce que nous craignions après avoir consulté d’autres études réalisées ailleurs en Europe et dans le monde: nous sommes toutes et tous contaminés par le glyphosate», déclare le porte-parole de Générations Futures, cité dans le communiqué.

L’association souhaite que «les autorités européennes prennent conscience de l’urgence à agir et interdisent enfin cette molécule considérée comme probablement cancérogène pour l’homme par le Centre International de Recherche sur le Cancer» (CIRC), une branche de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ajoute-t-il.

--->> LIRE TOUT L'ARTICLE

http://infomedocpesticides.fr/2017/04/17/glyphosate-des-residus-dans-les-urines-de-30-personnes-testees/

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 19:54

Depuis 2008, l’article R4412-38 du code du travail [1] prévoit que tout travailleur doit recevoir communication des noms des agents chimiques dangereux présents dans l’entreprise.  De décembre 2003 à mars 2008 cette obligation était portée par l’article R231-54-4 du même code.

Sur le terrain, cette information se résume fréquemment en un discret affichage de la liste des pesticides utilisés au cours de la saison.  Document le plus souvent situé dans le local phyto, auquel n’ont accès que les travailleurs manipulant les produits et /ou effectuant les traitements.  Or, en parlant de « travailleurs » le code du travail ne fait pas de distinction entre eux, selon qu’ils  sont directement exposés via les traitements ou indirectement via le retour dans les parcelles précédemment traitées.

Une information mise à disposition n’est pas une mise en possession.

L’affichage de la liste des pesticides utilisés ne peut pas être considéré comme suffisant.  Tout travailleur doit pouvoir aujourd’hui, établir une traçabilité de son exposition. Or, un éphémère et sommaire affichage ne le lui permet pas.  D’autant plus que l’on peut craindre qu’un travailleur qui tenterait de s’approprier ces informations, ne s’expose à des représailles hiérarchiques.

Les noms des pesticides, une information indispensable.

Lors d’une procédure en reconnaissance de maladie professionnelle, ces éléments doivent être fournis à la Mutualité Sociale Agricole. Les pathologies liées aux expositions chroniques aux pesticides, se déclenchant plusieurs décennies plus tard, les propriétés viticoles auront-elles plus de bonne volonté, plus de facilité à donner dans 10 ou 20 ans ce qu’elles refusent aujourd’hui?

La reconnaissance en maladie professionnelle est un droit,  pas une faveur.

L’exposition des travailleurs des vignes aux pesticides, tout comme ses effets sur leur santé, est admise.  Leur refuser l’accès à la liste des pesticides auxquels ils sont exposés, revient à les amputer de leur droit à cette ultime reconnaissance de leur statut de victime de leur activité professionnelle. Les seuls dont cela sert les intérêts, ce sont les fabricants de produits et la Mutualité Sociale Agricole, en marginalisant l’obtention de la reconnaissance et en favorisant les statistiques mensongères.

Le Collectif Info Médoc Pesticides demande à ce que la liste des pesticides utilisés soit remise annuellement, sans demande expresse,  à chacun des travailleurs, ainsi qu’aux saisonniers et aux travailleurs détachés.

Marie-Lys Bibeyran,

Contact presse : marie-lys.bibeyran@orange.fr

 [1]https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072050&idArticle=LEGIARTI000018490423&dateTexte=&categorieLien=cid

« L’employeur veille à ce que les travailleurs ainsi que le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou, à défaut, les délégués du personnel :
1° Reçoivent des informations sous des formes appropriées et périodiquement actualisées sur les agents chimiques dangereux se trouvant sur le lieu de travail, telles que notamment leurs noms, les risques pour la santé et la sécurité qu’ils comportent et, le cas échéant, les valeurs limites d’exposition professionnelle et les valeurs limites biologiques qui leur sont applicables, »

---->>> Sur http://infomedocpesticides.fr/2017/04/20/le-droit-a-la-reconnaissance-en-maladie-professionnelle-confisque/

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 18:57

 

Dans un contexte où on n'a jamais aussi peu payé la recherche de la qualité et de l'excellence, cette recherche à tout va du moindre coût par les industriels de l'agroalimentaire sans se soucier des effets sur la santé, l'environnement et le climat fait que ce sont "les mauvaises bêtes" qui se vendent plus facilement que les bonnes confirme un éleveur qui s'emploie à produire des bêtes de concours et à les choyer pendant six à dix mois, elles ne sont pas élevées dans ses usines élevages, mais sont envoyées brouter l'herbe verte des prés.

[...]

750 000 tonnes

Mais sur le marché national qui voit les Français consommer quelque chose comme 750 000 tonnes de viandes bovines (pour moitié de production française), cette catégorie de bouchers ne pèse pas lourd. À peine 15 %. Le plus gros du volume, 85 % donc, est distribué par la grande distribution qui écoule également la production industrielle.

"À ceci, il faut ajouter une donnée qui détermine les cours du marché et l’orientation de l’élevage bovin : 40 % de la production bovine finissent en viande hachée pour coller à la demande du consommateur",

Face à cette demande croissante en steaks hachés, le besoin en vaches laitières ou vaches réformées, bref des bêtes qui n’ont, économiquement, aucun intérêt à être engraissées, est croissant."

Aujourd’hui, à l’heure où l’on ne cesse de dénoncer la malbouffe et de vanter les valeurs du terroir, il apparaît donc qu’il n’y a pas assez de mauvaises bêtes pour alimenter le marché quand les bonnes vaches peinent à trouver preneur. Mercredi dernier, les acheteurs de la grande distribution étaient pourtant bien là, sous la halle du marché aux bestiaux d’Agen, pour acquérir les meilleures blondes d’Aquitaine.

"Ils s’en foutent de la bête, ce qui les intéresse, c’est la plaque, la médaille qu’ils vont exposer pour faire leur com’. Ils viennent dans les concours pour faire du cinéma. Me concernant, cela ne fait pas rire. Quand ils achètent une bonne bête, ils en achètent neuf mauvaises dans le même temps", souffle Patrice Pineau, boucher à Agen,

"Au ratio, la mauvaise viande coûte aussi cher que la bonne, si tu pèses tout ce qui n’est pas bon et que tu laisses dans l’assiette."

La dictature du steak haché a fait rentrer toute une filière dans un cercle vicieux

La dictature du steak haché a fait rentrer toute une filière dans un cercle vicieux. "Ce qui valorise une vache, ce sont ses nobles morceaux : le faux-filet, l’entrecôte, etc., rappelle Jean-François Bourjade. L’importance prise par le steak haché fait plafonner les prix de la viande de bonne qualité. Plus grave encore, le commerce de ces beaux morceaux profite à l’import, qui propose des prix moins chers. Mais qui, dans le même temps, n’offre aucune garantie sur la traçabilité et la manière dont sont élevées les bêtes, à l’inverse des vaches européennes. Et avec le traité de libre-échange du Ceta, on va voir affluer des viandes d’animaux dont on sait pertinemment qu’ils reçoivent des traitements aux hormones, aux antibiotiques…"

Les conséquences sont déjà visibles. L’élevage français souffre grandement. En Lot-et-Garonne, l’un des départements de l’ancienne Aquitaine les plus touchés par cette crise, le cheptel bovin a chuté de 35 %. Et pour ne rien arranger à l’affaire, l’offensive médiatique végane et des "anti-viande" apparaît comme la goutte d’eau d’une coupe déjà bien pleine.

conclusion: manger moins de viande "rouge"  la choisir d'élevage local,  ce sera meilleur pour sa santé et le climat!

--->>> article Sud ouest

http://www.sudouest.fr/2017/04/10/la-dictature-du-steak-hache-tire-la-filiere-bovine-vers-le-bas-3353984-3603.php

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 18:39

                                     (Villenave d'ornon zone Natura 2000 future golf)

Projet de plateforme de terres polluées

Non à la plateforme d’accueil de terres polluées 

À l’unanimité, les élus du Conseil Municipal de Martignas se sont fermement opposés au projet d’installation d’une plateforme de transit et de traitement de terres polluées, pour lequel leur avis était sollicité. Le Maire invite les Martignassais à se mobiliser eux aussi contre cette plateforme, située sur le territoire de Mérignac mais à proximité directe de Martignas, en raison des risques de pollutions et de l’engorgement de circulation. Une pétition a été lancée.

Le contexte

Le projet : La société Séché Eco Industrie a pour projet d’installer et d’exploiter une plateforme de tri et de transit de terres et de cailloux pollués, provenant de chantiers de dépollution de toute l’Aquitaine, voire de régions limitrophes. Le tonnage de matériaux acceptés sur 1 an pourra aller jusqu’à 100 000 tonnes.
Le lieu : La plateforme serait située sur la commune de Mérignac, soit quelques centaines de mètres de l’entrée de Martignas. L’accès se fera sur la Route Départementale 213 (axe Martignas/Mérignac)
La procédure d’autorisation : L’entreprise a l’obligation de déposer un dossier afin d’obtenir l’autorisation de réaliser son projet. Celui-ci a fait l’objet d’une enquête publique du 13 mars au 13 avril. Les Villes impactées (Martignas, St Jean d’Illac, Mérignac, Le Haillan, St Médard en Jallles) sont invitées à donner un avis sur le projet. Au final, c’est le Préfet qui prendra la décision d’autoriser ou non le projet.
Les motifs d’opposition sont les suivants : dangerosité des substances, surcharge de circulation, imprécision du dossier et irrégularité vis-à-vis du PLU.

--->>>Formulaire à remplir pour le pétition http://www.ville-martignas.fr/votre-mairie/vos-demarches-en-ligne/377-formulaire-petition-contre-le-projet-de-plateforme-de-tri-et-transit-de-terres-polluees.html

--->>> voir le rapport de Naturjalles

Comment sont sacrifiés des espaces naturels pour un projet de création de plateforme de transit et traitement de terres polluées dont l'enquête publique s'est terminée le 13 avril: Rapport de Naturjalles (tableau des polluants des eaux usées acheminées par camions à la step de Bègles)

http://naturjalles.over-blog.com/2017/04/comment-sont-sacrifiees-des-espaces-naturels-pour-un-projet-de-creation-de-plateforme-de-transit-et-traitement-de-terres-polluees-do

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 17:38

 

C'est le printemps! Les hirondelles sont de retour et Naturjalles va commencer son 2e recensement! Pour cela 2-3 bénévoles suffisent

Voici le calendrier pour avril:

- 1ère équipe Mercredi 12 avril RV 9h30 à la piscine de St médard

- 2e Jeudi 20 avril 9h30 RV à la piscine

-3e Mardi 25 avril 9h30 RV à la piscine

- 4e Mardi 2 mai 9h30 RV à la piscine

Il est préférable de s'inscrire:

par mail auprès de l'association naturjalles06@gmail.com

auprès de Marie françoise Canevet mfcanevet@gmail;com

par téléphone 06 14 96 45 31

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article