En préparation de la réunion en objet du 8 septembre 2017 à 18h30 au Club House de St Médard en Jalles (rue Charles Capsec) sur le projet de zone industrielle Galaxie 4, j'ai ressenti le besoin de vérifier comment les engagements de l'OIM(Opération d'intérêt métropolitain)  Aéroparc en matière d'environnement étaient tenus par exemple sur la zone industrielle Caroline Aigle au Haillan qui est en plein chantier :
- La zone de recul minimum de 30 m par rapport à l’axe de l’emprise de l’avenue de Magudas n'est pas respectée : seuls de rares arbres subsistent, souvent endommagés.
- les quelques rares spécimens épargnés sont de jeunes chênes dont les troncs sont de petits diamètres et en mauvais état, faute de protection lors des travaux : ils présentent des plaies sur le tronc et des branches cassées et leurs racines sont gravement blessées. Les plus beaux sujets n’ont donc pas été préservés.
- Je n'ai pas l'impression que les 15 % de surface boisée soit un peu plus d’un hectare qui devaient être préservés, l'aient été au vue de l'état de la zone. J'ai l'impression que tout le bois a disparu et que les derniers arbres sont massacrés.
- Les arbres ne sont pas protégés et les ouvriers présents sur place m'ont confirmé qu'ils n'avaient aucunes consignes de protection des arbres : on constate de grosses blessures sur les écorces. Par ailleurs, les pelles mécaniques provoquent de graves dommages au niveau du collet des arbres.

Cet exemple de la zone industrielle Caroline Aigle me semble illustrer l'écart entre les intentions initiales qui épousent les exigences de la Loi et la réalisation qui se fait sans souci environnemental.