environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Il faut restaurer les Jalles, St Médard ne serait pas concerné par le programme d'action de prévention des inondations ou PAPI quant au SIJALAG il disparaitrait pour devenir une nouvelle compétence de la métropole - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 21:58
Il faut restaurer les Jalles, St Médard ne serait pas concerné par le programme d'action de prévention des inondations ou PAPI quant au SIJALAG il disparaitrait pour devenir une nouvelle compétence de la métropole

Inondations : pas de plan de protection au parc des Jalles

Parempuyre: le marais ne figure pas parmi les secteurs prioritaires du Programme d'action de prévention des inondations

La réunion publique organisée mercredi soir (30 sept) à Parempuyre par

Bordeaux Métropole pour informer les riverains de la Vallée des Jalles

sur le Programme d’action de prévention des inondations (Papi)

de l’estuaire de la Gironde a été plutôt animée. Chacun, en effet, semble

vouloir profiter des mannes de ce Papi destiné à diminuer « la vulnérabilité

du territoire ». Une enveloppe de 77 millions d’euros est

prévue, dont 55 millions pour les communes de la Métropole et les

attentes en matière de prévention des risques sont énormes, si l’on en

croit les différents intervenants qui ont tous en tête les mauvais souvenirs

de la tempête de 1999.

Restaurer la digue

Il est question « d’actions concrètes » qui devront être menées de

2016 à 2021, avec un financement (espéré) de l’État à hauteur de 40 %

comme l’a expliqué le maire d’Ambès, Kevin Subrenat, conseiller métropolitain

en charge des risques naturels. Le plus gros des travaux

devrait concerner la restauration de la digue sur les secteurs les plus

à risques au premier rang desquels se trouve la commune
de Saint-Louis-de-Montferrand

Les habitants de Parempuyre, Bruges, Blanquefort, Eysines qui

avaient fait le déplacement ont vite compris que leur marais peu peuplé,

à proximité de la Garonne, ne figurait pas dans les priorités.

En effet, Cécile Calas, de Bordeaux Métropole, n’a pas caché aux

agriculteurs et aux élus présents qu’il était surtout question, ici, de

restaurer les jalles qui ont, toutefois, un rôle important à jouer en

cas de monté
e subite des eaux. D’ailleurs, Christian Cessateur,

maraîcher bien connu à Blanquefort et président des marais de Bord
eaux-


Bruges, n’a pas manqué de souligner à quel point les jalles


avaient besoin d’être mieux entretenues. Il s’est aussi inquiété de la


disparition du Sijalag, le Syndicat intercommunal des jalles de Lande

à Garonne, à partir du 1er janvier 2016, lorsque Bordeaux Métropole

héritera d’une nouvelle compétence concernant les risques

d’inondation. Il lui a été répondu que la Métropole prenait simplement

le relais du syndicat et qu’il n’était pas question d’envoyer de

l’eau salée dans les terres des ag
riculteurs comme il le craint.

La responsabilité des maires


Pour sa part, Béatrice de François, maire socialiste de Parempuyre et

élue à la Métropole, est montée créneau : « Je n’accepterai pas que

des travaux ne soient pas réalisés chez nous », a-t-elle lancé. En précisant

qu’en matière de responsabilité « les maires restaient en première
ligne ».

« Les travaux seront programmés en fonction de l’urgence », a répété

plus tard Cécile Calas qui promet aussi des actions de prévention

et des diagnostics sur les exploitations agricoles.

Christine Morice (Sud Ouest papier du 2-10-15)

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires