environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles La saison des "défrichements" bat son plein! Déviation routière du Taillan et de Saint-Aubin de Médoc par la SEPANSO - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 15:43
 La saison des "défrichements" bat son plein! Déviation routière du Taillan et de Saint-Aubin de Médoc par la SEPANSO

Conçue par l’ex DRE Aquitaine (qui s’est distinguée par la conception de la très déficitaire A65 et du défunt projet de contournement autoroutier de Bordeaux), cette déviation de près de 8 km en milieu naturel était présentée comme destinée à « désenclaver le nord Médoc, réduire le trafic poids lourds dans la traversée du Taillan et améliorer l’accessibilité de zones urbanisées à Saint Aubin, Le Pian et Arsac ». Les mauvaises langues disaient que c’était plutôt un axe de colonisation destiné à favoriser la future urbanisation des derniers espaces naturels du secteur et à donner encore et toujours des chantiers aux entreprises de travaux publics…

Si l’enquête publique qui s’appuyait sur une étude d’impact vraiment indigente en matière d’inventaires naturalistes, est passée tout à fait inaperçue en se déroulant providentiellement fin 2003 au moment où tout le monde était focalisé sur le débat public du grand contournement de Bordeaux, les premiers inventaires sérieux, commandés par le Conseil Général de la Gironde qui avait hérité du projet, ont décillé les yeux des associations naturalistes. Cette route allait impacter des landes à forte naturalité où on trouvait encore des espèces d’oiseaux des milieux ouverts devenus rares ailleurs, une espèce de papillon protégé dont il n’y avait pas d’autre station en Gironde, et des habitats à vison d’Europe… Il n’en fallait pas plus pour conduire 4 associations régionales (SEPANSO Aquitaine, LPO Aquitaine, Cistude Nature et CEN) à alerter le préfet sur la richesse du site par un courrier de septembre 2011 (Naturjalles invitée à se joindre à cette action et n'ayant pu se rendre à la réunion préparatoire a écrit de son côté également au Préfet qui n'a pas daigné répondre)

Ce courrier est resté lettre morte et un dossier de demandes de dérogations a été présenté par le CG au CNPN qui a émis un premier avis défavorable en mai 2012 et demandé des inventaires complémentaires concernant les chiroptères. Ces nouveaux inventaires ont permis de découvrir l’extrême richesse du site dans ce domaine également puisque ce ne sont pas moins de 19 espèces de chauves-souris qui ont été inventoriées sur le tracé et qui viennent s’ajouter aux autres espèces protégées, pour un total de 78 espèces protégées pour 7,850 km de route nouvelle. Un second avis du CNPN rendu en mai 2013 a été logiquement tout aussi négatif. Malgré cela, le service des routes du conseil Général s’est entêté et, trop à l’écoute des élus et faisant fi de l’avis du CNPN, le préfet et le ministre ont accordé les dérogations demandées. FNE, la SEPANSO, et la LPO Aquitaine ont intenté aussitôt un recours contre l’arrêté préfectoral car les dérogations ont été accordées alors que manifestement il existait d’autres solutions satisfaisantes et qu’elles porteront atteinte à l’état de conservation des espèces.

La SEPANSO et la LPO viennent de déposer un référé suspensif contre l’arrêté parce que les travaux de défrichement ont débuté en septembre (photo ci-dessus). Pour plus de renseignements, voir l’avis de la SEPANSO déposé à l’enquête publique défrichements : http://www.sepanso.org/gironde/IMG/pdf/contribution_sepanso_ep_defrichement_taillan-medoc-v1.2.pdf


Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

francoise 22/10/2014 12:04

Françoise...il ne faudra pas oublier de publier le verdict du tribunal administratif à propos du référé suspensif...histoire de bien informer tout le monde...merci!!!!

serrurier paris 09/10/2014 00:39

Je vous encourage à écrire des articles de ce style ! Je recommande & partage !