environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles ecologie - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 21:53
Un livre: Vert paradoxe. Le piège des solutions écoénergétiques

Vert paradoxe

Le piège des solutions écoénergétiques par

David Owen (216p)

Préface de Serge Latouche | Traduit de l'anglais par Geneviève Boulanger

Ampoules fluocompactes, voitures hybrides, trains rapides, frigos Energy Star : la réduction de notre empreinte écologique passe, dit-on, par l’utilisation de technologies moins énergivores. Est-ce bien sûr ? Selon David Owen, cette consommation que l’on souhaiterait « responsable » aggrave en réalité la crise environnementale planétaire.

Tel est le paradoxe des effets rebond : chaque gain d’efficacité apporté par la science et l’industrie se traduit, en bout de ligne, par une consommation énergétique globale surmultipliée. Ainsi le transport aérien, moins énergivore qu’autrefois, est devenu accessible à tout un chacun et a décuplé. Idem pour la climatisation, ce luxe devenu omniprésent. Et l’éclairage de plus en plus économique transforme peu à peu l’obscurité en une denrée rare.

Au fil d’un voyage captivant aux avant-postes du « développement durable », là où s’activent ingénieurs, inventeurs, urbanistes et économistes, l’auteur montre avec humour comment la recherche effrénée d’efficacité trompe nos meilleures intentions, et pourquoi le fait de modifier nos habitudes de consommation ne rendra pas la croissance capitaliste plus viable… à moins peut-être de modifier la plus mauvaise de ces habitudes, qui est la soif de consommation elle-même.

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com - dans Ecologie Consommation
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 17:24
Charlie Hebdo : un journal intimement lié à l’écologie par Barnabé Binctin et Lorène Lavocat (Reporterre)

Né en 1970 dans le sillon rebelle de Hara-Kiri, Charlie Hebdo n’est pas qu’un journal satirique, irrévérencieux et libertaire. Il a été, et continue d’être, l’un des espaces d’expression privilégiés de l’écologie. « Une écologie gaie, utopiste et inventive », comme la décrit François Camé, ancien directeur de l’information de l’hebdomadaire.

Gébé, Reiser, Fournier, Nicolino... autant de figures rieuses, de plumes acérées, de crayons décapants qui ont prêté leur talent à la cause écologiste. Autant de journalistes passés chez Charlie.

Le porte-voix de l’écologie balbutiante

L’écologie entre à Charlie Hebdo à la fin des années 1960 avec Pierre Fournier (http://www.reporterre.net/Fournier-precurseur-de-l-ecologie). Dessinateur et chroniqueur, mais aussi militant écologiste de la première heure. « Il est arrivé avec ses rêves, contre le nucléaire et pour le végétarisme », se rappelle Danielle Fournier, sa compagne. « Tout le monde se moquait de lui, mais on l’écoutait, il était respecté ». Cabu croque alors la famille Fournier en mangeurs de carottes.

Peu à peu, ses idées trouvent leur place dans les pages grandes ouvertes de Charlie Hebdo. « Cavanna et Choron lui ont donné carte blanche, il faisait ce qu’il voulait », poursuit-elle. L’équipe soutient un vigneron bio, l’un des premiers, et fait venir d’Aquitaine des caisses de Bordeaux sans pesticide. Alors que la cause environnementale sort à peine des nimbes post-soixante-huitardes, Charlie Hebdo se positionne comme le porte-voix de la lutte anti-nucléaire, de l’énergie solaire ou de la critique de la surconsommation. Sous l’impulsion enthousiaste de Fournier, toute l’équipe, même les moins convaincus comme Wolinski, se met à parler d’environnement.

---->>> Lire la suite sur

http://www.reporterre.net/Charlie-Hebdo-un-journal

Charlie Hebdo : un journal intimement lié à l’écologie par Barnabé Binctin et Lorène Lavocat (Reporterre)

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com - dans Ecologie
commenter cet article