environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles St Médard en Jalles et ses espaces boisés, après le "Petit Bois",le bois de Vieille-Ville menacé voir la réponse du Collectif de Corbiac rectifiant les propos du maire - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 16:28

Clipboard02.jpg

Clipboard01.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Extrait article Sud ouest du 8-12-12 (et voir article précédent:

http://naturjalles.over-blog.com/article-st-medard-en-jalles-et-la-nature-au-coin-de-ma-rue-deboisement-de-feuillus-en-action-113389095.html  )

Coup de chaud, aussi, à Vieille-ville

Dans le dernier numéro du magazine de la ville, comme il le fit lors du Conseil municipal, le maire Serge Lamaison a écrit (et dit) que le « tribunal administratif avait rejeté tous les recours et donné ainsi le feu vert à deux projets ». Sous-entendu Le Petit Bois et Vieille-ville (le Becut).

Le Collectif de Corbiac, mobilisé contre ce second projet, a engagé deux recours auprès du tribunal administratif afin de faire annuler la partie du PLU qui permet l'urbanisation du Becut, et pour prise illégale d'intérêts de la part d'un élu de Saint-Médard. Le deuxième recours visait à annuler le permis de construire délivré à Domofrance pour la construction de 142 logements sociaux.

Le premier recours a fait l'objet du dépôt de deux requêtes, dont la première a été jugée irrecevable pour un vice de procédure ; la seconde a pu être jugée sur le fond : la décision n'a pas été favorable aux riverains, le juge administratif considérant que la décision attaquée était conforme à l'intérêt général.

Le Collectif n'a pas fait appel mais souligne « que l'intérêt général mis en avant était soutenu par la construction de logements sociaux. Or, la destination de cette zone est pavillonnaire, sans spécificité sociale ».

« M. le maire indique que les recours sont terminés et que les travaux vont commencer. Or, la décision relative au permis de construire n'est toujours pas prononcée et ce recours est encore dans sa phase d'instruction », conclut M. Duzac, au nom du collectif de Corbiac.

----

Pour ce bois lors de l'élaboration du PLU, de zone naturelle, il est passé en zone constructible, le premier intérêt en réalité d'un des propriétaires également élu au conseil municipal votant ce changement de classement permettant de vendre une parcelle agricole en terrain à bâtir...Ce qui s'appelle prise illégale d'intérêt ce qui est bien différent des belles déclarations du maire!

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires