environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Que privilégier en bio en temps de crise ? et réduire ainsi sa ration de "pesticides" - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 02:25

Article complet sur

 

http://www.natura-sciences.com/agriculture/agriculture-biologique/privilegier-en-bio.html

 

 

Début article:

 

     Partant du principe que tout le monde ne peut pas consommer bio à 100 %, l’ONG environnementale américaine Environmental Working Group (EWG) tient à jour un classement des 53 fruits et légumes les plus contaminés [1] . D’après leurs calculs, il est possible de diminuer sa consommation de pesticides de 75 % en évitant de manger les 12 fruits et légumes les plus contaminés. Ainsi, la consommation de ces derniers nous exposerait à une moyenne de dix pesticides différents par jour, alors que ce nombre s’abaisserait à deux pour l’ingestion des moins contaminés. Préférez, par exemple, les kiwis aux fraises et aux pommes lorsque vous achetez des produits conventionnels. Le maïs et les petits-pois sont à préférer au céleri et aux épinards.

Tableau des 15 fruits et légumes les plus contaminés à privilégier en bio et des moins contaminés qui peuvent être acheté en conventionnel. Source EWG © Natura Sciences

Tableau des 15 fruits et légumes les plus contaminés à privilégier en bio et des moins contaminés qui peuvent être acheté en conventionnel. Source EWG © Natura Sciences

Produits animaux

Les produits d’origine animale peuvent contenir des polluants organiques persistants, notamment les pesticides organochlorés, les PCB, les dioxines et hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Il s’agit de molécules toxiques, persistantes dans l’environnement et bioaccumulables. Très solubles dans les graisses, ces substances s’accumulent dans les tissus graisseux tout au long de la chaîne alimentaire. Cela signifie qu’un prédateur va concentrer les polluants bioaccumulés par ses proies. Ainsi, plus une chaîne alimentaire est longue, plus la concentration en polluants organiques persistants stockés dans les tissus des animaux des maillons supérieurs sera élevée...

La suite:

  http://www.natura-sciences.com/agriculture/agriculture-biologique/privilegier-en-bio.html

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires