environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles L'Artificialisation des sols s'étend plus vite que l'évolution de la population et s'accélère depuis 2006(source INSEE) - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 15:10

 Copie-de-DSCF3097.jpgDSCF3095.jpg

   Urbanisation à St Médard en Jalles au détriment des espaces naturels

Artificialisation des sols(Mise à jour : 18 décembre 2012 insee)

Définition de l'artificialisation des sols

On parle d’artificialisation du sol lorsque des zones agricoles ou naturelles
sont transformées par l’homme en zones artificielles (lotissements, routes, zones commerciales...).
Cette artificialisation conduit, entre autres conséquences, à une diminution des ressources
naturelles et agricoles, à la fragmentation des habitats naturels et à la dégradation des paysages

Résumé

Les espaces artificialisés s'étendent plus vite que l'évolution de la population. Ils occupent près de 5 millions d'hectares en 2010, soit 9 % du territoire. Ils continuent de s'étendre aux dépens des terres agricoles et des milieux naturels. Après une augmentation progressive entre 1993 et 2003, la progression de l'artificialisation des sols semble s'accélérer depuis 2006.

Graphique

Évolution des zones artificialisées comparée à celle de la population

Évolution des zones artificialisées comparée à celle de la population

Enjeux

L'artificialisation du territoire engendre une perte de ressources naturelles et agricoles et une imperméabilisation des sols, généralement irréversible. Elle s'accompagne d'une fragmentation et d'un cloisonnement des milieux naturels, défavorables à de nombreuses espèces. Elle concourt également à l'augmentation des déplacements, et ainsi à celle des émissions de polluants et gaz à effet de serre. Lutter contre l'artificialisation des espaces et la banalisation des paysages est l'un des choix stratégiques de la Stratégie nationale de développement durable.

Analyse

Les zones artificialisées représentent 8,9 % du territoire en 2010, soit 4,9 millions d'hectares. 17 % de ces surfaces correspondent à des sols bâtis (maisons, immeubles...), 47 % à des sols revêtus ou stabilisés (routes, parkings...) et 36 % à d'autres espaces artificialisés (jardins, chantiers...). Les espaces artificialisés se sont accrus d'environ 397 000 hectares entre 2006 et 2011, principalement aux dépens de terres agricoles, mais aussi de milieux semi-naturels. Le rythme de cette consommation d'espace semble s'accélérer depuis 2006, par rapport à l'évolution observée depuis 1993.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires