environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles L'année 2013 verra-t-elle la "transition écologique" annoncée par le chef de l'Etat lors de la conférence "environnementale"? - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 15:44

    Voici l'édito de Colette Gouanelle dans le dernier "Poulpe" de Décembre 2012(bulletin de liaison de  la SEPANSO Gironde)

 Cet édito résume bien la situation telle que Naturjalles le ressent et vérifie malheureusement sur le terrain! 


      La transition écologique, expression certes plus acceptable que "développement durable",Photo0855
est un objectif officiel de l'Etat depuis la conférence environnementale qui s'est déroulée
en septembre dernier.


      Si la plupart des sujets qui font partie de nos préoccupations ont été abordés, il subsiste de
 nombreuses interrogations quant à la réelle volonté du gouvernement et la mise en oeuvre
 des mesures annoncées.
       Comment peut-on être sûr que les pouvoirs publics souhaitent une plus grande participation
des citoyens aux décisions impactant l'environnement tant que l'on n'a pas la preuve
 que certains projets délétères seront réexaminés.

       Si l’objectif de sobriété et d’efficacité énergétique a bien été annoncé, il semble que l'on
 tergiverse beaucoup avant de mettre en oeuvre les mesures d'économie qui s'imposent.
 On voit toujours  "fleurir" des projets photovoltaïques aux dépens de la forêt et des projets
 éoliens sur les couloirs migratoires alors même qu'aucun calendrier n'a été fixé concernant
 la part du nucléaire dans le mix énérgétique.

       Si une stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est prévue, rien n'est entrevu
 au sujet des nanotechnologies et il est même prévu une révision des engagements du
du Grenelle concernant les pesticides qui ne semble pas aller dans le bon sens.

         La biodiversité est devenue le terme à la mode ; il est certes plus facile de faire
accepter la création d’une agence nationale de la biodiversité (après la création d’une agence régionale,

et d’un observatoire départemental de la faune sauvage…..) que de réellement
mettre en place une régulation qui permettrait de préserver ce qu’il reste de nature
 et qui ne sera vraisemblablement pas davantage protégé par la Trame Verte et Bleue
 que l’on est en train d'élaborer

         Il est vrai que le problème qui préoccupe le plus le gouvernement
est économique et que l’on fonctionne toujours selon le même modèle,
 à savoir la croissance, avec ses corollaires - consommation d’espaces naturels et pollution -
comme seul moyen de créer des emplois
Le changement de paradigme, c’est pour quand?


CG

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires