environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Grignotage des terres: l'agriculture bat en retraite - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 21:45
La revue de presse de la Mission Agrobiosciences, 26 mars 2012.
Grignotage des terres agricoles : l’agriculture bat en retraite. (article revue de presse)
Les Echos, Le Parisien, Métro France, le Journal de l’Environnement, Aqui, Ouest France, le Courrier Picard, L’Indépendant.
JPEG - 2.3 ko
Copyright www.aubignesurlayon.com

Grignotées, les terres agricoles. Petit à petit rongées à la faveur des projets d’urbanisation. Si l’on se réfère aux données du Ministère de l’agriculture reprises par les Echos, dans les années 60, 40 000 hectares de terres agricoles disparaissaient chaque année en France. Sur la période de 2006 à 2010, le rythme annuel a quasiment doublé. Plus que le grignotage lui-même, c’est son intensification qui inquiète, d’autant plus que d’autres processus viennent s’y greffer. Ainsi, parallèlement à la pression sur le foncier agricole, plusieurs syndicats d’agriculteurs dénoncent les risques induits par la concentration des terres.
D’un côté, la Surface agricole utile (SAU) recule ; de l’autre, la taille des exploitations augmente. Deux tendances qui, conjuguées l’une à l’autre, compromettent l’accès au foncier agricole, et avec lui, l’installation des jeunes générations. Détails dans cette revue de presse de la Mission Agrobiosciences.

 

Secteur agricole à l’étroit
Que l’on se situe en Ille-et-Vilaine, dans l’Oise, l’Aude, les Landes, l’Ile-de-France ou encore la Haute-Garonne [1], partout le constat est le même : en l’espace de dix ans, la surface agricole utile (SAU) a reculé de 3 % à l’échelle nationale, soit l’équivalent d’un département.
Hier stable, le processus s’accélère ces dernières années et dessine de tristes perspectives. S’appuyant sur un rapport de la Safer [2], les Echos expliquent qu’à la vitesse où vont les choses « la France pourrait perdre 11% de ses surfaces agricoles actuelles à l’horizon 2050 ». A terme, c’est bien la question de la sécurité des approvisionnements alimentaires qui est posée.
Au-delà des chiffres, l’article insiste également sur un autre aspect du problème jugé « plus pernicieux » : « la moindre densité des communes urbaines ». « L’urbanisation avance mais proportionnellement plus vite que sa population ». Il en résulte une forme de dilution du tissu urbain dans l’espace agricole laquelle, nous dit-on, ne s’opère pas sans heurts. C’est que, auparavant restreints aux activités agricoles, les usages de ces espaces se multiplient (usages résidentiel, industriel…) et se superposent les uns aux autres, entraînant au passage quelques conflits… d’usage.

voir suite de l'article suivi de nombreuses références

 

 http://www.agrobiosciences.org/article.php3?id_article=3338

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires