environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles En aspirant dans leurs voeux à la réalisation (dont un papillon en voie de disparition suspend les travaux) de la déviation du Taillan ou Médoc nos élus clament leur amour de la nature! - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 21:47

st-Aubin-foret-fiche-znieff.jpg

 

Le Taillan, la ville de demain!

 

Le maire, décrivant la  ville de "demain" déclare son amour de la "nature"

en affirmant "nous nous emploierons à protéger nos espaces fragiles, notamment la vallée des Jalles, le secteur des Ardilleys et notre massif forestier"

Il se réjouit de la reprise des travaux sur la RD 1215  et signale que "la déviation proprement dite est dans l'attente d'une décision administrative qui devrait arriver dans les prochaines semaines"

Manifestement la déviation du Taillan impactant zone humide, forêt et habitat d'espèces protégées ou en voie de disparition ne fait pas partie de ces espaces fragiles!!

 

 

Saint Aubin du Médoc

Le maire de St Aubin ne voulant pas être en reste, a annoncé avec joie la reprise des travaux de la route de Lacanau ou RD1215.

Dans l'attente de la future déviation du Médoc, vont être réalisés quatre giratoires ce qui supprimera tous les feux jusqu'à la rocade!

Le premier giratoire à l'ouest sera au niveau de l'actuel carrefour de Picot (cher au maire de St Médard en Jalles et en plein développement de parcs d'activités, dommage pour les bois de feuillus de l'endroit!), le second sera au niveau du Collège-Lycée Sud Médoc (à la place de la passerelle sans doute) , tout à côté le troisième de la future déviation près de la déchetterie avenue de Germignan et le quatrième à l'embranchement de St Médard. Les travaux périphériques sont en cours et la première livraison est prévue avant l'été.

 

   La députée de la 5e circonscription Pascale Got dans ses voeux présentés à Castelnau de Médoc est aussi pour le développement routier en affirmant que "Des aménagements se poursuivront sur la RD 1215. Et la déviation du Taillan avance" pour l'avenir du Médoc qui, question tourisme est "assis sur un tas d'or"!

 

 

 

Ils restent confiants! Pour ce projet vieux de trente ans qui fait l'impasse sur le changement climatique et l'augmentation des pollutions dûes aux transports!

 

Sud-ouest 22/06/2012

http://www.sudouest.fr/2012/06/22/deviation-du-medoc-des-elus-confiants-750507-706.php

L'avis négatif du Conseil de la nature n'inquiète pas Ludovic Freygefond et Yannick Bretagne.

     La mise en œuvre du projet de déviation routière du Médoc entre Arsac et Le Taillan n'est pas un long fleuve tranquille. Évoqué depuis trente ans, il attend encore d'être réalisé… Et, le 19 mars dernier, le Conseil national de la protection de la nature a rendu un avis négatif : selon cette institution, dont l'avis est consultatif, la future voie routière nuirait à des espèces naturelles protégées (notre édition de mercredi).

Maire du Taillan, Ludovic Freygefond (PS) juge que cette décision ne retardera pas la concrétisation du projet « puisque la commission doit à nouveau se réunir en septembre ».

     De son côté Yannick Bretagne (Europe Ecologie-Les Verts), adjoint au maire du Taillan, estime que la nomination récente d'une nouvelle ministre de l'Environnement ne devrait pas changer la donne dans ce dossier. « Nous sommes, dit-il, sur un enjeu d'intérêt public qui n'est heureusement pas à la merci des changements de ministres. »

Divergences écologiques

    L'élu écologiste va jusqu'à contester la position de la Sepanso, association régionale de défense de l'environnement. Cette dernière considère que les compensions de terres destinées à remplacer le territoire perdu pour les espèces sauvages au profit de la future route constituent un « leurre ».

    Or, pour l'élu, « 8,83 hectares de parcelles communales sont gratuitement mis à disposition du Département pour qu'il puisse y prendre les dispositions nécessaires à la préservation. Le tracé respecte scrupuleusement les 130 hectares protégés par le statut de forêt de protection périurbaine. » (faux car ce projet impacterait la forêt de protection périurbaine du Taillan et de St Aubin voir le dossier de l'étude d'impact)

 

 

 

http://www.sudouest.fr/2012/06/20/les-animaux-retar-dent-le-chantier-748010-706.php

Déviation du Médoc : les animaux retardent le chantier

Pour protéger la faune locale, le Conseil général doit revoir sa copie. Pour les défenseurs de la nature, il faudrait reprendre le projet à zéro

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires