environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Aucune inquiétude à avoir au sujet de l'usine Smurfit et de ses rejets dans l'océan a déclaré la Dreal après un nouvel arrêté préfectoral pris le 3 août... - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 21:13

Pollution de Smurfit en Gironde: des associations (dont la SEPANSO) renoncent à saisir la justice

 

      Des associations qui avaient saisi le tribunal administratif de Bordeaux(ce recours devait être jugé le 14 août) pour contester un arrêté autorisant le déversement à l'entrée du bassin d'Arcachon d'effluents issus de la rupture d'une cuve de la papeterie Smurfit Kappa à Biganos (Gironde), ont renoncé à leur action, a indiqué mercredi leur avocat:
Me François Ruffié a précisé à l'AFP avoir pris cette décision à la lecture d'un nouvel arrêté préfectoral datant du 3 août et abrogeant le texte contesté, ce qui rend automatiquement nulle la saisine.


    Le Comité régional de la conchyliculture, la Sepanso, la Coordination environnement du bassin d'Arcachon (Ceba) et Bassin d'Arcachon Ecologie avaient intenté cette action, craignant que le rejet dans l'océan de ces effluents, même préalablement dilués et "traités", ne soit dangereux pour l'environnement.
Le nouvel arrêté établit une liste précise des méthodes que l'usine pourra employer pour rendre en principe inoffensifs les quelque 3.500 m3 de "liqueur noire" qui s'étaient en partie répandus sur les sols suite à la rupture d'une cuve, le 5 juillet, et qui sont en grande partie stockés dans un bassin de rétention à ciel ouvert dont la vidange est urgente.
"Ce qui sera rejeté dans l'environnement n'est rien de plus et rien de moins que le rejet habituel" des eaux usées de l'usine après traitement, a assuré la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal).
    Face à ce nouvel arrêté, les associations n'ont pas toutes adopté la même posture.
"Les représentants de l'Etat font la démonstration que le seul objectif est de continuer à faire fonctionner cette usine", employant quelque 450 salariés et actuellement à l'arrêt dans l'attente de la dépollution du bassin, a déclaré, en colère, le responsable de la section conchylicole du Bassin d'Arcachon, Olivier Laban, s'estimant insuffisamment informé.
Me Ruffié, pour sa part, a affirmé que les méthodes proposées ont été validées "sans études préalables suffisantes".

 

lire la suite sur

http://www.leparisien.fr/bordeaux-33000/pollution-de-smurfit-en-gironde-des-associations-renoncent-a-saisir-la-justice-08-08-2012-2118222.php

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires