environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Bien être animal. Pas d’argent public pour le foie gras ! REPENSONS L'AVICULTURE! par le Collectif PLEIN AIR - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 22:10

 

Un communiqué commun : pas d’argent public pour le foie gras !

 
R E P E N S O N S  L’ A V I C U L T U R E ! Des centaines de millions d’euros d’argent public sont versées à une filière qui est incompatible avec le bien-être animal et qui représente un gaspillage gigantesque (et un débouché pour le maïs…).

Communiqué de presse commun, lundi 23 janvier 2017 avec

CIWF France (Compassion in World Farming)

LFDA (La Fondation Droit Animal Ethique et Sciences)

OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoir)

Welfarm (Protection Mondiale des Animaux de Ferme)

CP foie gras

Des millions d’euros pour des massacres

Pour la deuxième année consécutive, la filière foie gras est concernée par des abattages massifs d’animaux sains, dans le but d’endiguer l’influenza aviaire H5N8 hautement pathogène. 1,8 millions d’animaux ont été tués[1], essentiellement des canards. La filière foie gras annonce des pertes de 120 millions d’euros[2], et le gouvernement s’est engagé à indemniser les canards[3] et les vides sanitaires selon les mêmes barêmes que l’année précédente. Car il y a un an déjà, lors de la précédente crise d’influenza aviaire, le repeuplement des élevages à foie gras aurait été financé à hauteur de 130 millions d’euros par le gouvernement, et 60 millions étaient proposés pour les entreprises aval[4]. Les collectivités territoriales s’engagent à nouveau pour apporter des millions supplémentaires.

Une menace sur les volailles en plein air

La stratégie sanitaire mise en œuvre ordonne le confinement de millions de volailles. Elle annihile de ce fait – et c’est grave – l’atout des filières de volailles en plein air, les seules dignes d’être soutenues. Elle met aussi des contraintes insupportables sur les particuliers qui respectent leurs animaux.

[...]

Déni des obligations légales

  • Les conditions de production et de gavage, et en particulier les nouvelles cages soi-disant « aux normes », et subventionnées, restent illégales[6], car sans litière.
  • Le gouvernement s’appuie sur une interprétation trompeuse de la législation pour la protection des animaux, afin de ne pas appliquer des textes qui sont pourtant contraignants, comme l’a affirmé la Commission européenne.

----->>> TOUT L'ARTICLE SUR http://collectifpleinair.eu/pas-daides-publiques-pour-le-foie-gras/

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires