environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Sortie nature avec Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016 - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 23:29
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016

Après un covoiturage depuis Saint-Médard, nous nous retrouvons à 12 autour de Marie-Françoise, notre ornithologue, sur le parking Nord du domaine de Certes à Lanton. Le but de cette sortie : découvrir  les oiseaux et toute la biodiversité de cet espace entre le bassin de baignade de Lanton et la pointe de Branne. Il est 9h et le soleil éclaire déjà cet espace entre terre et mer où les eaux salées du bassin d’Arcachon se mêlent aux eaux douces des ruisseaux venant des landes girondines. Nous contemplons ces miroirs d’eaux qui du haut du ciel attirent de nombreux oiseaux migrateurs.

Ce paysage a été façonné par l’homme : au XVIIIème siècle, création d’un vaste réseau de bassins et d’écluses-vannes pour  l’aménagement de marais salants, au XIXème siècle, le domaine est transformé en exploitation piscicole et agricole.

En 1984, le conservatoire du littoral achète le domaine de Certes puis en 1998, le domaine de Graveyron. Des travaux de restauration sont entrepris : sur la digue protégeant les bassins de l’assaut de la mer, sur les vannes pour maintenir le va et vient de l’eau dans les bassins. Ainsi on crée une diversité de milieux : prairies bordées de grands arbres (pins, chênes), bassins à la profondeur variable, aux eaux plus ou moins saumâtres et plus ou moins chaudes, fossés où circule l’eau, digues colonisées par les tamaris, les pruneliers… et sur le territoire maritime : plages de sable et vasières recouvertes de joncs. Cette mosaïque de milieux explique la diversité des espèces malgré le maintien de la chasse et la proximité et l’extension des bourgs. Les zones humides sont des zones protégées internationalement, eau, lumière permettent une production végétale maximale et donc attirent une multitude de poissons, oiseaux…

En arrivant sur le parking, les pipits hivernants, migrateurs du Nord s’envolent côté prairies, les mouettes rieuses lancent leurs cris côté plage, on les dérange peut-être si tôt ? Nous empruntons le chemin sur la digue et les troglodytes s’enfuient dans les arbustes.

A l’extérieur de la digue, nous observons avec la lunette un groupe de canards siffleurs, repérables à leur tête rousse surmontée d’une bande frontale dorée et à leurs huî-ou ... houîe, ils nagent entre les vasières et cherchent leur nourriture d’origine végétale pour l’essentiel, à la fois à la surface de l’eau et sur terre. C’est une espèce chassée.

L’envol d’un couple de cygnes tuberculés attire notre regard, ils se posent de l’autre côté de la digue sur les bassins, quelques instants plus tard ils chasseront un jeune cygne de leur territoire en le poursuivant au ras de l’eau. Plus calmes, les sarcelles d’hiver, espèce très sociable, se reposent de leur longue migration, elles arrivent de Sibérie et passeront l’hiver sur les zones humides du delta de la Leyre. C’est une espèce de petit canard, le mâle est reconnaissable à sa tête rousse ornée d’une bande verte sur les joues. Elles se nourrissent essentiellement  la nuit, de petites graines et d'organismes microscopiques qu'elles filtrent à l'aide de leur bec. C’est une espèce chassable également. Les grands Cormorans plongent et disparaissent sous le plan d’eau, les plus adroits réapparaitront avec un poisson dans leur bec afin de l'étourdir en le secouant et de le lancer en l'air pour le retourner avant de l'avaler. Certains, refroidis par plusieurs plongeons, font sécher leur plumage sous le soleil, en effet ils ne possèdent pas de glandes pour imperméabiliser leur plumage, c’est pour cela que vous les verrez souvent ailes déployées sur une branche ou un piquet.

Nous observons des hérons cendrés à l’affut au bord du plan d’eau. Dans le ciel on les reconnait à leur vol lent, la tête repliée en arrière et les pattes tendues. Au loin à la limite de la forêt sur les grands arbres, on distingue une héronnière.

Les poules d’eau traversent le chemin sous nos yeux et émettent leurs petits gloussements rapides, elles paraissent bien pressées…

Le râle d’eau, lui ne se montre pas mais nous l’entendons plusieurs fois émettre son cri inquiétant !

Plusieurs fois, Marie-Françoise attire notre attention sur les 'tchiii' et les passages rapides de Martins-pêcheurs, tantôt tache orange, tantôt tache bleue, chacun occupe un territoire sur un plan d’eau. Nous pouvons en observer un plus longuement à la lunette perché sur un tamaris.

En continuant notre chemin vers la pointe de Branne, un petit groupe de Pinsons des arbres survole une belle roselière, un  Bruand des roseaux s’envole, on surprend aussi la Bouscarle de Cetti et le Roitelet huppé dans les Tamaris.

Actuellement, pour maintenir les roselières et les haies de Tamaris, on essaie de limiter le développement des Baccharis (ou « faux cotonnier ») par arrachage. C’est une espèce importée invasive qui  colonise rapidement le milieu et prend la place des roseaux et des tamaris sur toutes les zones humides du littoral, le milieu se « ferme » et n’attire plus la multitude de passereaux migrateurs ou sédentaires.

Une halte s’impose prés d’un plan d’eau où sont rassemblés plusieurs espèces. Un groupe de Canards souchets, identifiables par leur belle taille, leur poitrine blanche, leurs flancs et leur ventre marron, leur dos noir et leur tête verte munie d’un large bec, filtrent l’eau pour recueillir leur nourriture. Des Foulques macroules, au plumage entièrement noir, rehaussé par un bec et un écusson frontal blanc, plongent souvent à la recherche de nourriture. Un grèbe castagneux se laisse surprendre entre deux plongées à la poursuite de petites proies aquatiques ! Une grande Aigrette à l’affût prend son temps pour ne pas rater le poisson qu’elle a repéré sous la surface de l’eau.

Nous orientons la lunette vers le large sur les Tadornes de Belon, gros canards à la tête et le cou verts, au bec rouge, leur corps blanc est ceinturé par une large bande rousse, leur  particularité : nicher dans les terriers des berges des marais. Les Aigrettes garzettes pêchent avec méthode du haut de leurs hautes pattes dans quelques centimètres d’eau. Les Bernaches cravants ont retrouvé leur milieu d’hivernage : les zones humides du littoral atlantique comme le bassin d’Arcachon. Elles broutent les zostères, plantes aquatiques des vasières. Ces petites oies sombres viennent de Sibérie où elles nichent et y passent la belle saison, courageuses, elles ont parcouru des milliers de kilomètres, leurs « rrok rrok keukk keuk rrout » nous accompagnent tout l’hiver. On se prend à rêver de leurs voyages et aventures…ou de celles de Nils Holgersson et de Christian Moullec, qui n’a pas rêvé de voler avec les oies ! Un envol soudain de canards siffleurs nous tire de nos rêveries, le busard des roseaux plane au dessus des vasières et des roselières, l’hiver il est essentiellement charognard et cherche un oiseau mort ou affaibli. On l’identifie à sa belle silhouette sombre, à son vol  lent, alterné de battements et de glissades, les ailes tendues et droites. C’est un rapace qui niche au sol dans les roselières ou sur les jonçais.

Un chevalier guignette, limicole migrateur, trottine sur la vase, le ventre hors de l’eau, du haut de ses petites pattes, à la limite des vagues pour traquer les invertébrés avant la marée montante…

Voici quelques photos pour prolonger cette sortie enrichissante et ressourçante et pour vous donner envie de nous rejoindre à la prochaine !

A bientôt et merci aux participants !

Christine Boursier

 

Pour en savoir plus :

« Guide des Oiseaux du Bassin d’Arcachon » de Claude Feigné

Photographies Pierre Petit

Editions Sud-Ouest 2007

 

« Oiseaux migrateurs, secrets de grands voyages » de Patrick Fichter

Editions Sud-Ouest Septembre 2016

Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016
Sortie nature avec  Naturjalles : la découverte du domaine de Certes, mercredi 7 décembre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Rimsky-Korsakoff 10/12/2016 13:03

Bravo aussi à Dominique pour les magnifiques photos !

Rimsky-Korsakoff 09/12/2016 19:44

Excellent travail, rigoureux mais aussi poétique .
Bravo Christine, on a envie d’y aller et de se laisser bercer par tous ces éléments, brise marine, chants des oiseaux, ressac de l’eau…tout en prêtant une oreille attentive aux explications de Marie Françoise!
Merci à tous
Mireille

Béatrice CALLIAU 09/12/2016 11:00

Bonjour!
Merci pour ces commentaires très intéressants et ces magnifiques photos relatant notre sortie qui m'a enchantée. Je suis ravie de l'avoir faîte avec un groupe aussi sympathique.
Je me sens plus riche en connaissances ornithologiques.
A la prochaine! Bonne journée! Béatrice.

Christine CHRISTEL 09/12/2016 09:47

Coucou Christine, Super compte rendu de notre lumineuse sortie à Certes ! Et les photos en parlent mieux que moi... Te serait-il possible de m'en adresser copie car je ne peux le faire à partir du blog ? D'avance merci.
Christine