environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles 8 août 2016 Jour du dépassement : Les dangers pour les pays vulnérables - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 22:45
8 août 2016 Jour du dépassement : Les dangers pour les pays vulnérables

8 août 2016 Jour du dépassement : Les dangers pour les pays vulnérables par

chems eddine Chitour

« Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, et le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas. »

Proverbe des indiens Cree

Avec une régularité de métronome, les lanceurs d'alerte nous informent de la débâcle lente et sûre qui s'installe du fait des dérèglements climatiques dus qu'on le veuille ou non, pour une grande part, aux activités humaines. Cette année 2016 est assurément riche en mauvaises nouvelles surtout pour les sans-grade, les faibles, les déshérités, bref, les damnés de la Terre qui, non contents de subir les affres de la faim, de la mal-vie et même pour certains de la guerre, se voient menacés par les changements climatiques ; on aurait pensé qu'après la kermesse de la COP 21 présentée comme la réussite du siècle par une diplomatie française flamboyante, la Terre aurait un sursis avec un accord tacite pour que chaque pays pollueur parmi les grands fasse le geste salvateur puisque l'accord de Paris s'en remet à leur bon coeur. No, niet, nada, walou, rien, chaque pays fait comme s'il ne se sentait pas concerné. En clair, les puissants polluent à qui mieux mieux et les pauvres trinquent. Résultat des courses, l'année 2016 la température s'emballe.

Les indicateurs clés du changement climatique dans le rouge

Le bilan de l'année 2015 est inquiétant en effet : « Les températures, la montée des eaux et les émissions de gaz à effet de serre ont atteint des niveaux record l'an dernier, faisant de 2015 la pire année de l'histoire moderne pour une série d'indicateurs clés sur le climat, révèle mardi 2 août un rapport international de référence. Recul des glaces, sécheresse, inondations... c'est un sombre portrait de la Terre que donne le rapport annuel sur l'état du climat (« State of the Climate »), un document de 300 pages auquel ont participé 450 scientifiques du monde entier. Les experts, qui notent que « la Terre a enregistré des records de chaleur pour la seconde année consécutive ». (1)

Les concentrations de gaz à effet de serre atteignent des sommets. Sur l'ensemble de la planète, le CO2 a frôlé la barre symbolique des 400 parties par million (ppm), atteignant 399,4 ppm, soit une hausse de 2,2 ppm par rapport à 2014. Le niveau des eaux a atteint son plus haut point, avec quelque 70 millimètres de plus que la moyenne enregistrée en 1993. Il monte graduellement autour de la Terre, avec une poussée d'environ 3,3 millimètres par an, selon le rapport. L'année 2015 a aussi été marquée par une saison des pluies plus abondante que la moyenne, qui a provoqué de graves inondations. Des sécheresses sévères ont affecté des superficies presque deux fois plus importantes en 2015 que l'année précédente (14%, contre 8% en 2014). La saison des ouragans dans l'Atlantique a été particulièrement modérée pour la deuxième année de suite, là encore en grande partie affectée par El Niño. » (1)

Le jour du changement : l'Overshoot day

« En 2016, la population mondiale a besoin de l'équivalent de 1,6 planète pour se nourrir. Lundi, l'humanité a consommé toutes les réserves que la Terre est supposée lui fournir pour l'année. Pendant plus de 140 jours, elle va vivre à crédit.* Entre le 1er janvier et le 8 août, l'année n'aura été consommée qu'à 60,38%. Pourtant, la planète Terre vivra à crédit à partir de cette date, 221e jour de 2016. Selon les calculs de l'ONG Global Footprint Network, l'humanité a d'ores et déjà consommé ce 8 août toutes les ressources dont la Terre disposait et qu'elle peut renouveler en 12 mois. Elle a nommé ce jour l’« Earth overshoot day » (le jour du dépassement de la Terre), ce qui signifie que la population mondiale a besoin, pour vivre jusqu'au 31 décembre prochain, des ressources équivalant à 1,6 planète. « Nous avons émis plus de carbone que ce que les océans et les forêts ne pouvaient absorber en un an, nous avons pêché plus de poissons, coupé plus d'arbres, fait plus de récoltes, consommé plus d'eau que ce que la Terre aurait pu produire sur cette même période ». Ce jour avance inexorablement dans le calendrier. En 1970, il tombait un 23 décembre (l'année était donc consommée à 97,81%), en 1980, c'était un 3 novembre (84,15% de l'année), en 1990 un 13 octobre (78,42%), en 2000 un 4 octobre (75,96%) et en 2010 un 28 août (soit 65,85% de l'année consommée). Cette surconsommation et cette dette écologique mènent notamment à un manque d'eau, qui lui-même conduit à des désertifications et à l'érosion des sols. Autres effets irréversibles : la déforestation, la disparition des espèces et la baisse du nombre de poissons dans les océans. « Vivre à crédit ne peut être que provisoire parce que la nature n'est pas un gisement dans lequel nous pouvons puiser indéfiniment », déplore WWF. » (2)

----->>> Lire TOUT l'article sur

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/8-aout-2016-jour-du-depassement-183586

* Aujourd’hui, le 8 août. Nous aurions consommé depuis le premier janvier tout ce que la Terre peut produire en un an et, en quelque sorte, nous vivrons à partir de demain, mardi 9 août, « à crédit », en empruntant aux générations futures.

http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/developpement-durable-jour-depassement-terre-vivrait-credit-quest-ce-dire-63853/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

opo 06/12/2016 11:43

;;l