environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Le préfet ne s'est pas encore prononcé au sujet de l'extension de la porcherie de St Symphorien, Naturjalles écrit au député Gilles Savary afin qu'il intercède auprès du Préfet contre cet élevage usine... - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 16:48
Le préfet ne s'est pas encore prononcé au sujet de l'extension de la porcherie de St Symphorien, Naturjalles écrit au député Gilles Savary afin qu'il intercède auprès du Préfet contre cet élevage usine...

Association Natur' Jalles

A

Monsieur Gilles Savary

Député de la 9e circonscription de la Gironde

84 Cours du Général Leclerc

33 210 LANGON

Objet : Projet d'extension d'un élevage industriel de porcs à St Symphorien (Gironde)

Monsieur le Député,


Au nom de mon association, j'ai l'honneur d'attirer votre attention sur le projet d'extension, demandé par la SAS Le LAY à LA TROUGNE 33113 SAINT SYMPHORIEN (Sud Gironde) en vue de passer de 7655 à 11602 porcs en élevage industriel sans création d’emploi.

Ce projet a fait l'objet d'un avis défavorable du Commissaire Enquêteur suite à l'enquête publique et de diverses associations (SEPANSO, Bureau du Parc naturel régional des Landes de Gascogne etc) de la Confédération Paysanne de Gironde, du Maire de Saint Symphorien

La Confédération paysanne a lancé une pétition qui a reçu 52 871 signatures
Ce projet nous paraît dangereux pour vos administrés et l'environnement, pour les motifs suivants :

La concentration de 7600 porcs dans ce type d'élevages en « Batterie » entraîne un excédent de déjections animales par rapport à la capacité d’absorption des terres agricoles.
Ces déjections, sous l’effet du ruissellement de l’eau et de l’infiltration dans le sous-sol sableux, polluent avec des Nitrates, les cours d’eau et les nappes souterraines du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne.

Les nitrates provoquent l’eutrophisation des eaux de surface et par la suite une prolifération des algues vertes, avec émission de gaz toxiques

(dont l'ammoniaque puissant gaz à effet de serre ref 3)

comme c’est le cas sur de nombreuses plages en Bretagne.
L'excès de nitrates, rend à plus ou moins long terme, l'eau des nappes phréatiques profondes, impropre à la consommation.

Danger existant pour la santé des personnes qui vivent aux abords des zones d’épandage des lisiers et des compost :
La pollution en nitrates même à faible concentration, peut engendrer à long terme des cancers chez les adultes lorsqu’ils sont associés à certains pesticides avec lesquels ils forment des composés cancérigènes.
De plus, le risque d’infection par bactéries multirésistantes aux antibiotiques, est augmenté de 38 % chez les personnes vivant à proximité de champs où du lisier de porc a été répandu.
Un nombre croissant d’individus subissent des maladies nosocomiales (25 000 décès par an, en Europe) provoquées par des bactéries multirésistantes aux antibiotiques.

Outre les risques sur l'environnement, le climat et la santé des riverains de ce type d'élevage, je voudrais attirer votre attention sur les conditions d'élevage faites

aux animaux reconnus tout récemment « êtres sensibles »

Le rapport du commissaire enquêteur indique que sur les 88 interventions, la partie « Philosophie du projet » a reçu 54 observations montrant leur opposition au système d'élevage intensif (bien être animal) ; en effet la SAS Le Lay indique dans son projet que pour des raisons de coûts, tous les animaux passeraient sur « cailleboutis intégral » ce qui signifie que la totalité de la surface sur laquelle évolueraient les animaux serait faite de sol perforé avec des fentes plus ou larges qui laisseraient passer les excréments, aucune partie n'étant en sol plein pour servir d'aire de repos, ce système occasionne aux animaux des blessures aux pattes, le cailleboutis est une cause très importante d'inconfort à la marche et au repos, d'inconfort thermique et surtout cause de lésions.

(voir l'étude http://collectifpleinair.eu/wp-content/uploads/2015/05/BREF-et-caillebotis-dossier-contenu.pdf)

Vous n'êtes pas sans savoir que la crise a touché particulièrement ce type d'élevage

industriel dont les méthodes entraînent une surproduction et une baisse des prix de vente(ref 2),

et que les « petits élevages » pratiquant une agriculture plus « douce » pour ne pas dire biologique ont été épargnés…

Pour les motifs précités, ce projet d’élevage « Industriel et intensif » ne doit pas être accepté en l'état, car il présente de graves risques de pollution pour l'environnement et pour la santé des habitants et des touristes de la région du PNR.

Pour préserver l'intérêt général, ce projet doit être limité au nombre actuel de porcs, qui est déjà très élevé, avec une exploitation qui respecte des normes sanitaires et environnementales.

Par conséquent, je vous sollicite pour intervenir, auprès de Monsieur le Préfet de la Gironde, car celui-ci semble hésiter à prendre une décision défavorable, sur ce dossier.

Monsieur le Député, je vous remercie pour toute l'attention que vous voudrez bien apporter à notre lettre

Veuillez agréer, Monsieur le Député, l'expression de notre sincère considération.

Pour Natur'Jalles

Françoise Couloudou

Présidente de l'association

Références:

1- Le Code de bonne conduite pour l'élevage de porcs

http://collectifpleinair.eu/wp-content/uploads/2015/11/Album-CODE-de-bonne-conduite.pdf

2- L’étrange subvention à la surproduction porcine

http://collectifpleinair.eu/wp-content/uploads/2015/05/Rigal-subvention-surproduction.pdf
3- La réduction des émissions d’ammoniac en élevage porcin est indispensable, et le laxisme dans ce domaine indéfendable. http://collectifpleinair.eu/themes/sante/ammoniac-particules-fines-et-sante/
4- une pétition :
http://12000porcs-nonmerci.agirpourlenvironnement.org/

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires