environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Agrobusiness à la sauce bordelaise: lors de l’inauguration officielle de l’usine Lesieur à Bassens, le Premier ministre a souligné le soutien apporté aux agrocarburants, produits par le groupe Avril(ex Sofiprotéol) dans la zone portuaire de Bordeaux. - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 21:54

Lors de l’inauguration officielle de l’usine Lesieur à Bassens, le Premier ministre a souligné le soutien apporté aux agrocarburants, produits par le groupe Avril dans la zone portuaire de Bordeaux.

Difficile de ne pas ressortir le jeu de mot usé jusqu’à la corde. Le Premier ministre Manuel Valls, deux ministres, Stéphane Le Foll (agriculture) et Patrick Kanner (ville, jeunesse et sport), deux secrétaires d’Etat, plus Alain Rousset, Alain Juppé, le maire de Bassens, Jean-Pierre Turon… Cela en faisait, des huiles, pour inaugurer ce vendredi la nouvelle usine Lesieur, un investissement de 31 millions d’euros (dont 500000 euros de subventions de la métropole, et 1,1 million de la région Aquitaine)…

On peut même s’étonner de tant d’honneurs pour une simple chaine d’embouteillage d’huiles végétales (tournesol et colza), déménagée l’an dernier des Bassins à flot sans création d’emplois supplémentaires – 94 salariés travaillent chez Lesieur à Bassens, soit autant qu’à Bordeaux.

Mais en ces temps de vaches maigres, on ne coupe pas des rubans tous les quatre matins dans l’industrie française, a fortiori pour produire des matières grasses. Et surtout quand la cérémonie en question est assortie de la signature d’une charte « Entreprises & quartiers » : le groupe Avril, propriétaire de la marque Lesieur, s’y engage notamment à passer de 153 à 400 jeunes en alternance d’ici 2018, à accueillir en stage découverte des collégiens issus des quartiers de Bassens, et à respecter la loi sur le seuil de 6% de travailleurs handicapés…

[...]

Aussi, les élus ont rivalisé de louanges à l’endroit d’Avril, (ex Sofiproteol). Cette coopérative agricole géante (7200 salariés) intervient à tous les stades de la filière, de la production des semences à l’élevage des porcs, en passant par les grandes cultures céréalières, les huiles (Puget, Lesieur) ou les œufs (Matines). Son président n’est autre que Xavier Beulin, également patron de la FNSEA, le plus puissant syndicat agricole français.

« Avril est un groupe français d’excellence », selon le maire de Bordeaux, et « un exemple d’écologie positive ». « Vous avez ici la COP21 en marche », a même osé l’ancien Premier ministre, faisant référence à la chaufferie biomasse de l’usine Saipol (autre filiale d’Avril), alimentée par des coques issues du décorticage du tournesol, et au leadership européen d’Avril dans les agrocarburants.

Car si le site de Bassens peut produire jusqu’à 110 millions de litres d’huiles destinées à l’alimentation humaine, il raffine également 250000 tonnes de biodiesel (ou Diester), incorporé ensuite au gazole, jusqu’à 8%.

S’il en était besoin, Manuel Valls a donc rassuré Xavier Beulin sur les intentions de son gouvernement en matière d’agrocarburants, selon lui « indispensables si on veut développer les énergies renouvelables dans les transports ».

« C’est pour cela qu’on a obtenu de l’Union européenne qu’elle ne baisse pas la part de biocarburants » autorisés dans le diesel à 5% comme il était un temps envisagé. La France pourra même incorporer dans le gazole jusqu’à 10% d’agrocarburants. En outre, depuis le 1er janvier 2016, le gazole non routier (fioul pour le chauffage ou moteurs fixes) doit incorporer 3,85% de biodiesel.

----->>> Lire TOUT l'article

http://rue89bordeaux.com/2016/01/chez-lesieur-valls-celebre-lagrobusiness/

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires