environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Notre-Dame-des-Landes : le retour en force des paysans - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 21:23
Notre-Dame-des-Landes : le retour en force des paysans

Notre-Dame-des-Landes : le retour en force des paysans

publié 23-1-2016

Mardi matin, vent froid et légère bruine pénétrante, une soixantaine d'opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes manifestent devant la gendarmerie de Nantes. "Nous sommes venus soutenir nos trois camarades paysans arrêtés le 11 janvier alors qu'ils quittaient une manifestation autorisée", assure Vincent Delabouglise, porte-parole du Copain, collectif des organisations professionnelles agricoles indignées.

Depuis le mois de décembre, la colère remonte autour de Notre-Dame-des-Landes. Nantes revit au rythme des défilés de vélos et de tracteurs qui paralysent le périphérique. Les paysans de Loire-Atlantique sont remontés à bloc.

La menace d'une expulsion immédiate des derniers habitants historiques de Notre-Dame-des-Landes a remis le feu aux poudres. La décision du tribunal de grande instance de Nantes est attendue le 25 janvier. Près de quatre ans après l'opération César - la tentative musclée d'évacuation des occupants du site sur lequel le groupe Vinci veut construire un aéroport -, certains pensaient la lande désertée et la mobilisation retombée.

La demande d'expulsion présentée par le concessionnaire a prouvé que c'était sans compter sur la réactivité des paysans de Loire-Atlantique, solidement ancrés dans une vieille tradition de lutte, celle de l'agriculture revendicative des années 60, à travers le mouvement des "Paysans travailleurs" de Bernard Lambert : "C'est resté dans les murs", sourit Gérard.

Dans sa ferme de Fégréac où il nous accueille, au nord-ouest de Nantes, Gérard peste un peu contre notre visite, tout en s'occupant du veau né il y a deux jours. Cet après-midi, il serait bien retourné à Nantes où les trois paysans arrêtés doivent maintenant être présentés au tribunal. A 58 ans, ce producteur de lait bio est un militant de la première heure. Pour lui, l'engagement dépasse la seule question de l'aéroport :

Du côté de Machecoul, au Sud-Ouest de Nantes, Dominique travaille avec sa sœur et un employé sur une ferme de 85 hectares où ils produisent du lait bio. Le projet d'aéroport est le symbole de tout ce contre quoi il peut militer : "Le plus, le toujours plus et tant pis si ça laisse des gens de côté." Sur fond de défense des paysans, sa première motivation, c'est l'aventure collective : "Tout seul, je n'en ferais pas autant !" Il est toujours épaté de constater que même ceux qui sont un peu moins engagés répondent immédiatement présents en cas de besoin.

A 48 ans, Dominique ne croit plus trop "à cette prétendue démocratie qui n'écoute plus le peuple." Avec le collectif Copain, il retrouve le plaisir du débat, de l'action, de la recherche du consensus. Beaucoup de paysans du coin s'étaient détournés des organisations traditionnelles, syndicats ou associations mais "Copain a permis de raccrocher ceux qui ne se reconnaissaient pas dans les autres structures."

Producteur bio à Pornic, Bruno se souvient de la création de Copain en 2011 :

Il en résulte un drôle de paradoxe alors que l'agriculture est largement financée par les collectivités locales : la mise en place du collectif a permis de défendre une vision alternative sans avoir de pression de financeurs, largement favorables à l'aéroport.

Bruno l'assure, il n'y a pas eu de rétorsions du Conseil général : "On n'est pas d'accord sur Notre-Dame-des-Landes mais on travaille sur le reste." Les rapports restent plus compliqués avec le Conseil régional.

une vidéo http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160122.OBS3189/notre-dame-des-landes-le-retour-en-force-des-paysans.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20160123

Lire tout l'article

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160122.OBS3189/notre-dame-des-landes-le-retour-en-force-des-paysans.html#xtor=EPR-2-[ObsActu17h]-20160123

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires