environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Les vaches nourries au maïs donnent un lait pas très bon pour la santé! - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 18:59
Les vaches nourries au maïs donnent un lait pas très bon pour la santé!

Les publicités nous montrent de belles vaches broutant dans de vertes prairies or la réalité est loin de ces paysages bucoliques.

Nos 3,7 millions de laitières ont droit à un menu composé en moyenne de 25% de maïs voire de 60% pour les usines sur pattes du Grand Ouest. D'après les experts, ce supercarburant permettrait de presque doubler la production de lait. Et d'atteindre les 8 000 litres par an ! Une vraie potion magique. Sauf que...

D'abord, le « lait maïs » aggrave le réchauffement climatique : les vaches qui broutent de l'herbe relarguent un tiers de moins de méthane qui est un puissant gaz à effet de serre dont l'effet de serre est environ 25 fois plus puissant que le dioxyde de carbone (CO2).
Et aussi: des vaches qui se nourrissent de maïs, ça donne du lait pas terrible pour la santé. Si le lait d'une vache à l'herbe est bourré d'omégas 3, aux vertus protectrices, celui d'une congénère élevée au maïs est trop riche en omégas 6, dont l'excès entraîne des réactions inflammatoires qui favorisent, entre autres joyeusetés, les cancers et les maladies cardio-vasculaires.

Avec une ration de 25% de maïs, on franchit déjà la ligne rouge qui est de quatre fois plus d'omégas 6 que d'omégas 3. Le plus vache, dans tout ça, c'est que le coût moyen de production du lait décroît au fur et à mesure que la proportion d'herbe pâturée augmente.

En clair, un éleveur dégage plus de marge brute avec deux vaches à l'herbe qui font leur 4 000 litres de lait chacune qu'avec une formule 1 à 8 000 litres qui roule au maïs. Mais le lobby céréalier étant passé par là, les aides publiques plafonnent à 130 euros l'hectare d'herbe, contre 230 euros l'hectare de maïs.

Aussi pour se garantir un approvisionnement en lait constant et à bas coût, les industriels du fromage et des yaourts, alliés aux grands groupes céréaliers, ont poussé les éleveurs à produire toujours plus. Et la vache à lait, c'est le consommateur, qui paie trois fois, sur sa santé, à la caisse et avec ses impôts, pour subventionner l'élevage intensif.

FC

Source

Canard enchaïné 16-9-2015 C'est bon comme du maïs

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires