environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Écologie punitive contre les loups : Soutenue par des dizaines de personnalités, l’ASPAS en appelle à l’Europe : Signer la pétition pour une vraie protection de la nature! - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 21:10
Écologie punitive contre les loups : Soutenue par des dizaines de personnalités, l’ASPAS en appelle à l’Europe : Signer la pétition pour une vraie protection de la nature!

Voici un an, des personnalités comme Jacques Perrin, Matthieu Ricard, Jean-Louis Étienne, Pierre Rabhi ou Aymeric Caron [1] cosignaient l’appel de l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) en faveur de la nature et des loups. Rien n’y a fait : le gouvernement français s’enfonce dans une politique agressive de chasse au loup qui n’a plus rien à voir avec la protection des troupeaux. L’ASPAS, après avoir saisi le Conseil d’état, vient donc de déposer également une plainte devant la Commission européenne.

La violence d’une poignée d’éleveurs, jusque dans nos derniers espaces naturels protégés, est mieux entendue que le désir de la majorité des Français. Un an après l’élan formidable de personnalités du monde scientifique ou de la culture pour une vraie protection de la nature, nous fêtons un triste anniversaire. Sourd à cet appel, l’État a totalement fait disparaître de sa politique le mot « cohabitation » entre élevage et vie sauvage. Jusqu’à oublier les lois européennes.

L’ASPAS révèle, dans sa plainte auprès de l’Europe, que la législation et la réglementation françaises concernant les destructions de loups enfreignent la directive dite « Habitats-Faune-Flore ». Contrairement à ce qu’impose cette directive européenne, ces destructions ont lieu même s’il n’y a pas de dommage important, même s’il n’y a pas d’attaque, et même si les troupeaux sont absents ! La loi agriculture traite carrément le loup, espèce protégée et vulnérable, comme un « nuisible » ! Elle intègre le prédateur dans la partie « nuisibles » du code de l’environnement. Ainsi, une battue administrative deviendra possible dès la première attaque, que le troupeau soit protégé ou non.

La défense des troupeaux n’est pas exigée, les mesures de protection ne sont pas encouragées, des chasseurs peuvent tuer des loups en dehors de tout contrôle, c’est le laxisme total. Et plutôt que de vérifier le bon usage des subventions qui devraient déjà permettre aux éleveurs de se protéger, Ségolène Royal dépense l’argent public à engager des tueurs de loups ! Face à cette politique résolument anti-écologique, l’ASPAS a donc déposé une plainte contre la France le 2 septembre 2015.

Rappelons qu’avec quelque 300 individus, les populations de loups ne sont plus en augmentation en France (on en compte 2 000 en Espagne). Comme le demandent les personnalités soutenant l’ASPAS, et la majorité des Français, notre patrimoine naturel doit être préservé.

[1]Voir la liste complète

74 personnalités se mobilisent pour demander une vraie protection de la nature

Ces derniers mois, de récurrentes agressions contre les espèces et les espaces protégés, ont été orchestrées par les pouvoirs publics et le ministère de l’Écologie. Battue au sein d’un parc national, autorisation de destruction de loups et d’effarouchement de vautours, abandon du projet de renforcement de la population d’ours… 74 personnalités se mobilisent pour dénoncer la liquidation de la protection de la nature.

À la rentrée, Mme Royal « défendra » la loi biodiversité (remise aux calendes grecques). Pourtant, ces dernières semaines, on assiste à une décevante braderie de ce qui reste de législatif et règlementaire de la protection de la nature en France :

  • Le 10 juillet, une battue d’effarouchement au loup (espèce protégée !) a été organisée en plein cœur du Parc National des Écrins (espace protégé !).
  • La ministre s’apprête à signer un arrêté autorisant les chasseurs à tirer des loups lors des chasses au grand gibier dans 20 départements.
  • Un arrêté récent pourrait permettre l’effarouchement des vautours (espèce protégée !). Selon certains éleveurs, les vautours seraient soudainement devenus prédateurs après avoir été des charognards pendant des millénaires.
  • Plusieurs centaines de bouquetins (espèce protégée !) ont été abattus dans le massif du Bargy (74) par principe de précaution et 50% de la population restante, saine, va l’être très prochainement !
  • Le projet de renforcement de la population d’ours des Pyrénées a été abandonné, alors que la Commission Européenne instruit une plainte contre la France pour ce manque de protection.
  • L’engagement du Grenelle de l’environnement pour le doublement de la surface des aires protégées est au point mort.
  • Des espèces en très mauvais état de conservation (Grand tétras, Lagopède alpin, Canard chipeau…) sont encore chassées en France.
  • La France est la championne d’Europe des infractions à la législation dans le domaine de l’environnement. L’ASPAS, à elle seule, a ouvert 4 contentieux européens contre la France.
  • Signer la pétition pour une vraie protection de la nature -

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/56-personnalites-se-mobilisent-demander-vraie/12567

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires