environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Déviation routière de Saint-Aubin du Médoc- Le Taillan: Zéro pointé. Il n’est jamais trop tard pour bien faire (Communiqué de la SEPANSO Gironde) - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 11:39
Déviation routière de Saint-Aubin du Médoc- Le Taillan: Zéro pointé. Il n’est jamais trop tard pour bien faire (Communiqué de la SEPANSO Gironde)

La SEPANSO Gironde prend acte avec satisfaction des deux jugements prononcés le 30 juillet 2015 par le Tribunal Administratif de Bordeaux, faisant droit aux demandes des associations France Nature Environnement, LPO Aquitaine et SEPANSO Gironde, annulant deux arrêtés préfectoraux indispensables à la poursuite du chantier de route départementale 1215, dite déviation du Taillan, dont le tracé, tel qu’il est projeté, impacte fortement des milieux naturels à biodiversité exceptionnelle.

La SEPANSO Gironde considère que la recherche d’autres solutions plus satisfaisantes aurait dû être entreprise dès que la richesse environnementale rare du site menacé par la route a été connue et, à plus forte raison, quand le CNPN (Conseil National de Protection de la Nature) consulté par le Ministre, a émis des avis défavorables aux demandes de dérogations, notamment parce que « le trajet retenu impacte la seule station connue en Gironde et une des deux seules d' Aquitaine de l'Azuré de la sanguisorbe, espèce en très mauvais état de conservation au niveau national et faisant l'objet d'un plan national d'action, il impacte aussi d'autres espèces faisant l' objet de P.N.A. (Loutre, Vison d'Europe, Chiroptères, ... ) »

L’entêtement coupable et incompréhensible du maitre d’ouvrage et de l’État, aujourd’hui doublement désavoués par le tribunal administratif, aura fait perdre cinq années de plus aux riverains du Taillan qui subissent le trafic routier du Médoc.

La tentative désespérée de passage en force pour achever le défrichement avant l’examen des recours par le tribunal administratif aura quant à lui occasionné la destruction inutile de boisements feuillus anciens qu’il aurait fallu conserver et préserver, compte tenu de l’importance qu’ils revêtaient pour certaines espèces protégées.

Il convient aujourd’hui d’étudier toutes les alternatives, sans négliger bien sûr l’intérêt des riverains et la sécurité des usagers, mais en prenant en compte, sérieusement cette fois, la biodiversité des milieux traversés.

Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Contact presse : Philippe BARBEDIENNE 05 56 91 33 65

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires