environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Rapport Naturjalles: Projet de modification de la Réserve Naturelle Nationale du Banc d'Arguin Enquête publique du 7 août au 5 septembre 2014 - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 22:14
Rapport Naturjalles: Projet de modification de la Réserve Naturelle Nationale du Banc d'Arguin Enquête publique du 7 août au 5 septembre 2014

Naturjalles

Association W 332006344

siège social 16 rue louis Cayx

33160 st Médard en Jalles

Présidente Françoise Couloudou

naturjalles@gmail.com

St Médard en Jalles 4 sept 2014

Objet : Projet de modification de la Réserve Naturelle Nationale du Banc d'Arguin

Enquête publique du 7 août au 5 septembre 2014

A l'attention de Monsieur le commissaire enquêteur

Mairie de LA TESTE-DE-BUCH –

Esplanade Edmond Doré –

18, rue du 14 juillet -

BP 50105 -

33260 La Teste de Buch Cedex

Ce projet a pour objet de protéger la Réserve Naturelle Nationale du Banc d'Arguin : ce banc d'Arguin objet de tant de convoitises : occupation illégale par ostréiculteurs, déferlement de touristes (plus de 25 000 en août), engins de toutes sortes, jetski, bateaux à moteurs bruyants qui vous y amènent à plein gaz en un temps record !

Il y a plus de bateaux à moteurs sur le Bassin d'Arcachon que de voiliers, c'est que la navigation à voile n'est pas facile sur le bassin car il faut tenir compte des marées, du flux montant ou descendant : l'été on se croirait sur la « rocade » bordelaise.

A l'heure du changement climatique, nous nous devons de protéger ce « bien commun » abritant avifaune et flore, fragiles, rares et pour la plupart d'intérêt communautaire

La SEPANSO qui a initié le projet de mise en réserve naturelle du Banc d'Arguin (finalisé par l'arrêté du 19-11-1972) et en est gestionnaire depuis cette date, dénonce les atteintes à l'environnement et à la colonie de sternes caugeks qui niche sur le Banc d'Arguin.

D'autant que ce banc divisé en plusieurs ilôts sableux : 140ha sont émergés en permanence, est soumis aux vents et courants marins, ce qui fait que la surface et altitude fluctuent chaque année : la superficie actuelle est de 2600ha, les limites varient d'une année sur l'autre en fonction des déplacements des bancs de sable .

La Réserve Naturelle Nationale du Banc d'Arguin fait partie d'un ensemble : le Bassin d'arcachon classé en zone Naturelle d'intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique(ZNIEFF) et depuis peu « Parc Naturel Marin » (2014)

L'ostréiculture illégale sur le « Banc » puisque de 5ha autorisés en 1990, elle est passée de 80ha à 65ha actuellement, la fréquentation humaine a chassé certaines espèces d'oiseaux fréquentant les « conches » où mouillent de nombreux bateaux, le banc héberge l'été les sternes caugeks qui viennent nicher et l'hiver des bernaches s'y réfugient car elles trouvent une nourriture encore abondante comme les herbiers de zostères (herbiers en régression depuis quelques années).

Ces 30 dernières années, la population du Bassin d'Arcachon a augmenté de 74 % (et encore chiffres de 2009 rapport page 95) en été la population est multipliée par 3 !

Les activités socio-économiques, ostréiculture, pêche à pied, aux filets, à la ligne, batellerie etc pèsent par leurs impacts destructeurs sur la Réserve Naturelle et perturbent les oiseaux.

L'été, le banc voit des arrivées massives d'embarcations et le soir à partir de 19h, 30 à 35 bateaux passent la nuit sur place pour pouvoir débarquer en toute tranquillité sur le banc, des débarquements nocturnes et bruyants, ainsi les oiseaux nicheurs sont dérangés en permanence ! Les gardes de la Réserve ne pouvant agir 24h sur 24 !

La Réserve subit également les effets de pollutions diverses dont chimiques émanant des bateaux, des déchets abandonnés par les plaisanciers, les touristes, subir les déchets des tables métalliques abandonnés par les ostréiculteurs, toute cette pollution modifie l'équilibre de l'écosystème, ainsi les « tables ostréicoles » font office de barrière physique aus limicoles de grandes tailles qui ne peuvent pas avoir accès à leur nourriture qui se trouve dans les zones plus riches de l'estran.

Naturjalles demande expressément : le nouveau décret devant concilier les diverses activités liées au Banc d'Arguin et sa protection (avifaune et flore) afin que la Réserve Naturelle dans son ensemble garde son intérêt écologique et géologique unique, se doit :

-d'interdire la pêche à pied du fait des pressions destructrices des milieux où elle s'exerce

- Ostréiculture : limiter le nombre de concession à 1 seule par entreprise du bassin

- Navigation et bateaux

  • Interdire le mouillage de nuit

  • Interdire la réserve aux jet-ski, et aux bateaux à moteurs thermiques

  • limiter et surveiller la vitesse des bateaux à moteurs (< ou = à 5 nœuds)

  • limiter les sites de mouillages ainsi que le nombre de visiteurs débarqués

- Donner les moyens nécesaires à la SEPANSO pour pouvoir recruter des gardes supplémentaires formés (les responsables actuels sont assermentés et naturalistes) afin de veiller à conserver la Réserve dans un bon état écologique pour les générations futures

Pour Naturjalles

Françoise Couloudou

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires