environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Démonstration est faite: nos élus et leur indifférence pour la NATURE et les espaces naturels!Se félicitant du reclassement du Domaine du Bourdieu site inscrit en zone soit disant naturelle mais pouvant accueillir des "équipements d'intérêt collectif"! - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 10:48
Démonstration est faite: nos élus et leur indifférence pour la NATURE et les espaces naturels!Se félicitant du reclassement du Domaine du Bourdieu site inscrit en zone soit disant naturelle mais pouvant accueillir des "équipements d'intérêt collectif"!

Le conseil municipal de jeudi soir a parlé du Bourdieu! S'il n'a pas échappé à un déboisement "illégal" en pleine nidification (mai 2013), car on ne doit pas modifier l'aspect extérieur d'un site INSCRIT sans en faire la demande au Préfet et à la DREAL sites et paysage, le nouveau conseil municipal annonce que ce beau Domaine du Bourdieu échappant à l'urbanisation demandée par l'ancienne municipalité serait reclassé en "zone naturelle pouvant accueillir des équipements d'intérêt collectif", qu'est-ce qui se cache derrière cette belle formule?

D'abord un maire a toute latitude pour déclarer un projet "d'intérêt collectif", c'est comme la "Déclaration d'Utilité Publique" pour notre bien à tous! Dans les faits cela veut dire qu'une porte reste ouverte pour y prévoir un stade (voir les Biges prévus dans une zone "naturelle") une piscine, une école etc tous "biens d'intérêt collectif", la nature, les bois, les paysages sont un "bien commun" cette notion est soigneusement occultée et non admise dans notre "droit"

Ce classement proposé par la municipalité pour le "Bourdieu" correspond au classement

Zone N3 : zone naturelle destinée à l’accueil des équipements d’intérêt collectif

Pourquoi ne pas proposer un classement en

Zone N1: zone naturelle protégée d’intérêt particulier

et demander un "classement " qui renforcerait sa protection??

Il ne faut pas oublier que les demandes de modification du PLU sont entérinées sans problème et sur la seule volonté du "demandeur"!

Pour Naturjalles il y a "tromperie" sur la marchandise!

PS J'ai écrit un commentaire à la suite de l'article suivant

Article du Sud ouest

Dossiers d’après campagne

Jean-Michel Le Blanc

Retour sur deux dossiers qui ont animé la campagne électorale : l’arrivée du tramway à Saint-Médard et le reclassement du Bourdieu en zone protégée.

Jean-Michel Le Blanc

jm.leblanc@sudouest.com

Jeudi soir, le Conseil municipal de Saint-Médard-en-Jalles a abordé deux points-clés du programme électoral qui a conduit l'équipe de Jacques Mangon à remporter les dernières élections. Tout d'abord avec la communication du rapport de la CUB sur « la relance du schéma directeur opérationnel des déplacements métropolitains ». Ce document entérine le « lancement d'études pré-opérationnelles pour le prolongement de la ligne D du tramway entre Cantinolle (Eysines) et Saint-Médard-en-Jalles, en privilégiant la voie unique avec un nombre limité d'arrêts. »

« C'est une grande satisfaction » a commenté Jacques Mangon, détaillant les avantages de cette option qu'il avait proposée cet été et qui a été retenue : « une desserte facile à faire en passant par la piste cyclable ; un coût de réalisation minimisé par le fait qu'il s'agit d'une ancienne voie ferrée et qu'il n'y aura pas à refaire les soubassements ; un temps de transports de 38 à 40 minutes entre le centre de Saint-Médard-en-Jalles et le centre de Bordeaux. »

Pour leur part, l'adjoint Antoine Augé et le conseiller communautaire Jacques Bouteyres ont fustigé l'ancienne municipalité de Serge Lamaison (absent et n'ayant pas laissé de procuration à ses colistiers d'opposition) « qui n'a jamais essayé de se raccrocher au tram ».

Toutefois, le tram est encore loin de desservir le Carré des Jalles puisque l'échéancier actuel prévoit le début des travaux pour fin 2020 et son arrivée trois ans plus tard. « Nous allons essayer maintenant de raccourcir un peu les délais » a commenté Jacques Mangon.

Bruno Cristofoli (PS) a reproché une présentation « comme si tout était acquis ». « Étudions et regardons », a-t-il proposé. Et, sur proposition de Jacques Guichoux (PRG), une commission sera mise en place pour suivre de près le dossier.

L'avenir du Bourdieu

Le second dossier sensible qui a été abordé était lui aussi au centre de la campagne municipale. À la lumière de la huitième modification du Plan local d'urbanisme de la CUB, est ressorti le domaine de Bourdieu. Cette ancienne propriété viticole de 28 hectares située en centre-ville l'a échappé belle aux dires de Jacques Mangon et de ses adjoints Catherine Thibaudeau et Thierry Leblond. Le déclassement du site en zone urbanisable à long terme en 2006 puis à court terme en 2011 avait mis selon eux le site en danger. D'autant plus qu'une sombre histoire de débroussaillage(déboisement serait plus exact) non autorisé en 2013 avait commencé à détruire au (minimum) 10 hectares de forêt. (Naturjalles et sepanso ont déposé plainte au procureur pour déboisement illégal en pleine nidification et destruction d'habitat et d'espèces protégées) « Désormais, il n'y aura pas d'urbanisation sur le domaine du Bourdieu » a assuré Jacques Mangon, particulièrement fier d'avoir obtenu le reclassement de la zone en « espace naturel pouvant accueillir des équipements d'intérêt collectif ».

Christine Moebs a apporté un bémol qui n'a pas gâché l'enthousiasme de la majorité en rappelant que « ces terrains appartiennent toujours à des particuliers et, tant qu'il sera ainsi, il ne pourra pas y avoir d'aménagements. » Cela n'a pas empêché Catherine Thibaudeau d'évoquer « un grand parc public, avec des sentiers pour les promeneurs, des espaces récréatifs et une zone spécialement dédiée à la protection des espèces et à la pédagogie de la biodiversité. D'autre part, la chartreuse sera aménagée en lieu d'animation de la ville (restaurant, salon de thé, bar à vins). » Quoi qu'il en soit, ce dossier a été voté à l'unanimité, tout en préservant la biodiversité politique du Conseil municipal

http://www.sudouest.fr/2014/09/27/dossiers-d-apres-campagne-1685292-3229.php

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires