environnement biodiversité Nature St Médard en Jalles Le Conseil National de la Protection de la Nature bafoué: le massacre des bouquetins du Bargy autorisé par le préfet (comme le CNPN désavoué pour la déviation du Taillan autorisée par le préfet malgré la présence d'espèces protégées et en voie de disparition) Urgent Pétition Bouquetin - Le blog de naturjalles.over-blog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • Le blog de naturjalles.over-blog.com
  • : Association de défense de l'environnement sur St Médard en Jalles et ses environs -Les atteintes à cet environnement sont pollutions de l'eau, air etc, urbanisation destructrice des espaces naturels parce qu'elle est non maitrisée et ne répond pas aux règles du développement durable: avant tout projet il faudrait une évaluation de son empreinte écologique NaturJalles voudrait voir appliquer le "Penser global, agir local" de Jacques Ellul
  • Contact

Recherche

Liste D'articles

Liens

17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 15:49
Le Conseil National de la Protection de la Nature bafoué: le massacre des bouquetins du Bargy autorisé par le préfet (comme le CNPN désavoué pour la déviation du Taillan autorisée par le préfet malgré la présence d'espèces protégées et en voie de disparition) Urgent Pétition Bouquetin

Qu'est-ce que le Conseil National de la Protection de la Nature?

Le CNPN est une commission administrative à caractère consultatif dépendant du Ministère du Développement Durable autrement dit du Ministre du DD!

Créé en 1946 à l'origine pour participer à la définition des statuts des parcs nationaux et veiller à la mise en place de Réserves Naturelles et leur gestion. Depuis la loi de 1976 sur la Protection de la nature, lui a été assigné une mission de préservation de la faune et la flore sauvage (décret 1977) avant de lui confier en 1989 la protection des "habitats" sous l'impulsion des Directives européennes "Oiseaux" et "Habitats-Faune-Flore"

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Presentation-du-Conseil-National.html

C'est donc à cette directive et à l'avis du CNPN que dérogent les préfets!

Massacre des bouquetins du Bargy : la paranoïa plus forte que la raison ! par Matthieu Stelvio (son site) samedi 26 octobre 2013 - 32

Les bouquetins sont protégés, et leur abattage est interdit. Pourtant, un bain de sang a actuellement lieu en Haute-Savoie, et c’est un scandale. De nouveaux éléments attestent que la décision d'abattage des animaux de plus de cinq ans a été prise contre l'avis du Conseil National de la Protection de la Nature ! La position du CNPN rejoint la ligne de la pétition qui vient de récolter plus de 6000 signatures.

Une fois n’est pas coutume, c’est avec la véhémence d’une colère qui me submerge que je m’exprime. Des bouquetins ont la brucellose, c’est un fait, mais contrairement à ce que des journaux ont laissé entendre, les autorités scientifiques d’Etat n’ont pas préconisé l’abattage des bouquetins de plus de cinq ans dans le massif du Bargy. Les rapports de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail indiquent qu’il n’y a pas d’urgence à agir dès 2013, et qu’il faut recueillir de nouvelles données et formuler de nouvelles réflexions avant de prendre une décision. Se basant sur ce rapport, le Conseil National de la Protection de la Nature, commission chargée d’épauler le Ministre de l’Ecologie, a pris position.

J’ai pu lire aujourd’hui l’avis du CNPN du 12 septembre 2013 destiné au Préfet de Haute-Savoie (merci à qui de droit) : « la commission Faune du CNPN considère que si l’éradication du foyer de brucellose chez le bouquetin des Alpes dans le massif du Bargy s’avère indispensable, elle n’a nullement besoin d’être réalisée dans l’urgence. Aussi l’abattage total et immédiat de la totalité des animaux appartenant à cette espèce sur le massif n’a pas été retenu (3 voix pour, 17 contre et 1 abstention) au profit d’un abattage partiel ».

« En ce qui concerne l’abattage partiel, deux options ont été envisagées et étudiées :

- D’une part l’abattage total des animaux de plus de cinq ans car il semblerait que ce soit eux qui soient les plus affectés par la maladie, les femelles notamment. Toutefois, sur le terrain, l’estimation de l’âge des femelles s’avère extrêmement difficile, contrairement à celle des mâles.

« En ce qui concerne l’abattage partiel, deux options ont été envisagées et étudiées :

- D’une part l’abattage total des animaux de plus de cinq ans car il semblerait que ce soit eux qui soient les plus affectés par la maladie, les femelles notamment. Toutefois, sur le terrain, l’estimation de l’âge des femelles s’avère extrêmement difficile, contrairement à celle des mâles.

- D’autre part, l’abattage des seuls animaux séropositifs, à l’instar de ce qui a été fait jusqu’à présent, en demandant au Laboratoire National de référence qu’un effort particulier soit porté sur la mise au point d’un test sérologique utilisable sur le terrain le plus rapidement possible, ce afin d’éviter une seconde intervention destinée à l’abattage des animaux séropositifs. Bien que longue à mettre en œuvre – elle devra être échelonnée sur trois ans – c’est cette solution qui a été retenue par les membres de la commission par 13 voix, contre 6 pour la première option, et 1 abstention. Cette solution éviterait outre une déstabilisation de la population, l’essaimage d’animaux, en particulier infectés, vers les massifs avoisinants, une réintroduction trois ans plus tard coûteuse et controversée, et l’élimination de cadavres qui, en petit nombre, pourraient être abandonnés aux prédateurs naturels. »

En clair, la décision d’abattage des bouquetins de cinq ans et plus a été prise contre l’avis du Conseil National de la Protection de la Nature. Ce fait n’a pas été rendu public : que font les journalistes ? Que font les associations ? Le CNPN a opté pour une solution plus douce, beaucoup plus douce que l’élimination, en moins d’un mois, de ce qui pourrait s’élever à 80% de la population des bouquetins du Bargy. Pour rappel, l’arrêté ministériel du 23 avril 2007 stipule que l’abattage du Bouquetin des Alpes est interdit sur tout le territoire métropolitain et en tout temps. Pour rappel, l’article L. 411-2-4° du code de l’environnement stipule que les dérogations aux interdictions encadrant le statut de protection du Bouquetin des Alpes ne peuvent être délivrées que s’ « il n’existe pas d'autre solution satisfaisante ». Il existe d’autre solution satisfaisante, le Conseil National de la Protection de la Nature l’affirme noir sur blanc. En ce mois d’octobre, des dizaines de bouquetins sains sont abattus (ce jeudi, 27 bouquetins auraient été tués) ; et ce, contre l’avis du CNPN !

-> suite sur http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/massacre-des-bouquetins-du-bargy-142733

et "Pétition"

Nous devons nous mobiliser, nous organiser pour saisir le Tribunal Administratif. Les bouquetins le méritent. Si vous pensez, comme le CNPN, que l’abattage systématique des bouquetins du Bargy de plus de 5 ans n’est pas justifié ; si vous vous opposez, comme le CNPN, à l’abattage de bouquetins dont le statut sérologique est soit inconnu soit négatif à la brucellose, n’hésitez pas à signer et à partager cette pétition : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Petition_Stop_a_labattage_des_bouquetins_du_Bargy

Partager cet article

Repost 0
Published by naturjalles.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Mabelle 12/03/2014 10:06

Je m'y prends un peu tard, mais voilà une signature de plus.
Bonne continuation.
Mabelle